XXIe Choralies de Vaison la Romaine
XXIe Choralies de Vaison la Romaine – Gracieuseté Pierre Meunier.

Du 1er au 9 août 2013, plus de 4 000 choristes, chefs de chœur et musiciens se sont rassemblés dans la belle ville de Vaison-la-Romaine, en Provence,  pour une grande célébration du chant choral.

Ils sont venus seul ou en chœur de toutes les régions de la France, de la plupart des pays européens, de la République démocratique du Congo et du Gabon, de l’Indonésie, du Canada, des États-Unis, du Brésil et d’ailleurs dans le monde. Ils formaient une foule bigarrée, fraternelle et enjouée, où se côtoyaient toutes les générations. On y entendait les multiples couleurs des accents français et de plusieurs autres langues. Ils étaient unis par un vibrant amour du chant choral qui transcendait toutes leurs différences.

C’est en 1950 que le mouvement À Coeur Joie a réuni pour la première fois 600 jeunes choristes de toute la France et aussi du Maroc, d’Algérie et d’Allemagne à Chamarande, près de Paris. Suite au succès de ce premier rassemblement et anticipant l’essor que prendraient les Choralies, les organisateurs ont décidé dès 1953 de s’installer à demeure dans la cité antique de Vaison-la-Romaine, où elles ont depuis lieu tous les trois ans.

Portant le titre de Cité chorale Européenne Vaison-la-Romaine est en effet un site idéal pour l’organisation d’un aussi grand rassemblement. Territoire occupé depuis des millénaires, s’y superposent les vestiges de la cité romaine, la cité médiévale restaurée et réhabitée, et la ville moderne. En marchant à travers la ville, on a l’impression de revivre 2000 ans d’histoire. La ville d’un peu plus de 6000 habitants est assez petite pour que tous les sites d’activité soient facilement accessibles à pied.

Les choristes se sont regroupés tous les matins dans une quarantaine d’ateliers de différents niveaux de difficulté, formant autant de chœur qui, pendant 1 jour, 3 jours, 5 jours ou 8 jours ont exploré un répertoire très varié explorant tous les genres de musique, et, pour les ateliers les plus longs, préparé un concert. Dans la bonne humeur et la convivialité, ils ont travaillé avec intensité. Les chefs étaient là pour enseigner et faire de la belle musique, les choristes voulaient apprendre et bien chanter.

Les après-midi étaient consacrés à des concerts de chorales en résidence ou des choristes de certains ateliers. Une quarantaine de concerts ont été donnés, présentant une mosaïque du chant choral à travers le monde. Un atelier À Choeur ouvert permettait aux choralistes, aux résidents de Vaison ou aux touristes de passage de faire l’expérience du chant choral pour le seul plaisir de chanter, sans partition. En fin d’après-midi,  un forum réunissait les chefs pendant que les choralistes se détendaient sur la Place Monfort. Ils écoutaient un mini-concert tout en prenant une bière ou un pastis avant le dîner. Le lundi soir, les chorales se sont dispersées pour aller donner des concerts dans les villages de Provence.

La journée se terminait par un grand rassemblement au Théâtre antique, construit par les romains au cours du premier siècle de l’ère chrétienne. Profitant des dernières lueurs du jour, la soirée débute par le chant commun, animé par le dynamique chef suisse Michael Gohl. Le répertoire était éclectique et même éclaté.  Les plus âgée avaient parfois de la difficulté à suivre le rythme ou la gestuelle mais ne pouvaient résister à l’enthousiasme des nombreux jeunes dont on appréciait la présence stimulante. À la tombée de la nuit, la grande scène s’illuminait pour le grand spectacle/concert du soir. Ces concerts spectaculaires et de très haut niveau nous ont permis de constater que le chant choral, qui fut sans doute la première forme d’expression musicale de l’être humain, ne cesse de se renouveler, d’évoluer et de s’enrichir de nouveau répertoire. Le spectacle de clôture éblouissant donné par des enfants a rassuré ceux qui auraient douté de l’avenir du chant choral.

Les canadiens étaient peu nombreux à ces Choralies. La seule chorale canadienne inscrite était les Chantamis, d’Edmonton. Leur participation au traditionnel défilé costumé a été remarquée.

Il faut féliciter À Cœur Joie pour l’organisation impeccable de ces XXIème Choralies. Du début de la période des inscriptions il y a un an jusqu’à la fin, tout s’est déroulé avec une efficacité remarquable, avec la légèreté et la fluidité d’une machine parfaitement rodée: accueil et inscription, hébergement en camping, restauration (des milliers de repas ont été servis chaque jour), organisation des ateliers et des concerts, billetterie, service de navettes, tout a fonctionné à la perfection et dans la bonne humeur. Chapeau et merci à ces centaines de bénévoles de toutes générations qui ont accueilli, informé, dirigé, servi, protégé les choralistes depuis leur arrivée jusqu’à leur départ.

Le prochain rendez-vous est déjà annoncé pour la première semaine du mois d’août 2016.

 

Par Pierre Meunier

 

 

 

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour Pierre
    Bravo pour cet article qui résume tres bien les moments magnifiques vécus aux Choralies. J’Y ai eu acces grace a la page Facebook des Choralies. Nous sommes privilégiés d’avoir pu y participer. C’était un plaisir de te connaitre, je te laisse mon adresse électronique, écris moi un mot et je pourrai t’envoyer des photos.

    Au plaisir
    France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici