Le ballet Casse-noisette, de Piotr Ilitch Tchaïkovski, prend de nouveau l’affiche au Royal Winnipeg Ballet, du 20 au 23 décembre et les 27 et 28 décembre.

C’est sans doute le ballet classique le plus connu et les plus populaire. Depuis 1999, le RWB en donne une version renouvelée, dont l’action se déroule dans une demeure cossue de la rue Wellington Crescent de Winnipeg au tournant du 20e siècle. Plusieurs scènes s’inspirent de la vie dans les prairies et de la culture canadienne, tout en respectant la tradition russe et le caractère féerique de l’œuvre. C’est un spectacle de grande qualité, bien rodé, vivant et divertissant, qui plaira aux enfants comme à leurs parents ou grands-parents.

Casse-Noisette.
Casse-Noisette.

L’histoire débute dans la chambre de la jeune Clara qui se prépare pour la fête de Noël. Les invités arrivent, dont un riche oncle qui apporte l’arbre de Noël et une malle remplie de cadeaux. Clara reçoit comme étrenne un casse-noisette en forme de soldat de bois. Au cours de la fête, elle est troublée par la rencontre de Julien, petit-neveu de son oncle. Après la fête, elle s’endort et rêve que son casse-noisette prend vie. Elle est entraînée avec lui dans une aventure fantastique au cours de laquelle ils sont attaqués par des souris. Des soldats de bois viennent à leur secours. Ils réussissent à gagner la bataille mais Casse-noisette est frappé à mort. Clara implore son oncle de l’aider, mais ce n’est qu’après qu’elle déclare son amour pour Casse-noisette qu’il peut lui rendre la vie. Lorsque qu’il se relève, elle se rend compte que Casse-noisette est en réalité Julien devenu un prince charmant. Sous la neige tombante, ils pénètrent dans une forêt de pins magique pour se rendre dans un royaume enchanté où les attendent de petits anges et un spectacle fabuleux. Lorsque Clara se réveille, il neige et elle sort dehors avec son frère, heureuse de vivre un si beau Noël.

Casse-noisette est un ballet qui a permis à des centaines de jeunes filles de danser leur premier grand rôle en personnifiant Clara enfant. C’est aussi toujours un grand plaisir de voir des dizaines d’élèves de l’école récréative du RWB jouer avec application les rôles d’enfants, de cavaliers, de souris et d’anges.

L’action se déroule dans un superbe décor. Le rideau de scène est un immense tableau de la maison de la rue Wellington, qui donne l’impression, lorsqu’on entre dans la salle, de s’asseoir près de la clôture en fer forgé pour surveiller ce qui va s’y passer. Les costumes multicolores sont de toute beauté.

La musique de Tchaïkovski, est vivante et très accessible. Comme toujours, elle sera interprétée en salle par l’Orchestre symphonique de Winnipeg sous la direction de Tadeusz Biernacki.

Les 20, 22, 23 et 27 décembre, 19 h.
Les 20, 21, 27 et 28 décembre, 14 h.
Salle de concert du Centenaire, Winnipeg

http://www.rwb.org/whats-on/show/nutcracker

Pierre Meunier

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici