une

La tradition rend fidèle

Plus de 1 500 personnes ont convergé, du 9 au 12 juillet, vers le parc Carillon à Saint-Pierre-Jolys, pour assister à la 46e édition des Folies Grenouilles. Au proramme: spectacles musicaux, feux d’artifices, foire agricole et moult jeux amusants pour tous, comme les courses de saut de grenouilles. « Pour de nombreux francophones, les Folies Grenouilles sont un rendez-vous incontournable, soutient le président de la fête, Marc Labossière. C’est une célébration de nos racines. » Plusieurs générations de familles se sont retrouvées à la fête, comme, de gauche à droite sur la photo, Éloi, Benjamin et Léa Lavergne. Ils habitent Laval, au Québec, mais avec leurs parents, Stéphane Lavergne et Francine Saive, natifs de Saint-Pierre-Jolys, ils sont venus festoyer avec leurs grands-parents et afficher leurs racines franco-manitobaines. Grenouilles en main, bien sûr!

 

Fidèle à soi-même

Jonathan Toews a hissé la Coupe Stanley pour une troisième fois le 10 juillet, devant une foule qui l’acclamait au complexe sportif qui porte son nom. Le joueur des Blackhawks de Chicago exhibait aussi le Trophée Mark Messier qu’il a reçu cette saison pour avoir été le joueur de la LNH ayant montré le plus grand leadership. Le natif de Saint-Vital s’est particulièrement adressé aux jeunes dans la foule. Tout en rappelant l’importance d’une bonne nutrition, il les a invités à « atteindre leur propre Coupe Stanley ». La star du hockey, qui jouit maintenant, en plus, du prestige d’être membre de l’Ordre du Manitoba, a mis son poids dans la balance pour soutenir Nourishing Potential, une initiative communautaire destinée à mieux nourrir les enfants défavorisés de Winnipeg.

LES MULTIPLES VISAGES DE L’ESPRIT SPORTIF

La Liberté du 15 juillet 2015

Pour voir l’ensemble du journal, abonnez-vous à LA LIBERTÉ (lisez plus…)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici