En août 2019, Folklorama fête 50 ans de célébration du multiculturalisme à Winnipeg. (Photo : Gracieuseté Folklorama)

Ce qui ne devait être qu’un évènement exceptionnel dure depuis un demi-siècle. Le festival qui célèbre les différences culturelles de Winnipeg a trouvé la recette pour marquer des générations.

Par Amélie DAVID

Il ne devait se tenir qu’une seule fois. Folklorama a finalement joué les prolongations et ce, depuis 50 ans. Le festival fête son demi-siècle d’existence cette année, du 4 au 17 août prochains, à Winnipeg.

Teresa Cotroneo, directrice générale de Folklorama, raconte : « À l’origine, le festival a été créé pour célébrer le centenaire de la province du Manitoba. Les gens se sont très vite impliqués et ont été passionnés par le fait de partager leur culture. »

La première année, le festival a regroupé 21 pavillons de différentes communautés culturelles. Cette année, ce sont plus de 45 qui y prendront part. Teresa Cotroneo continue : « Au fil des années, l’évènement n’a fait que grossir. Il a eu un impact important dans la vie des gens. »

Selon la direction, Folklorama a conquis le cœur des Winnipégois en présentant une large représentation des différentes cultures présentes dans la ville. « Il représente l’évolution de la population de Winnipeg. Au fil des années, c’est devenu une tradition familiale. Il fait partie de l’été des gens! »

Pour ce 50anniversaire, différentes animations sont prévues tout au long de la durée du festival, dont un lancement au parc Assiniboine et une peinture murale. « C’est une année spéciale pour nous. Nous espérons voir beaucoup de monde. »


Folklorama en quelques décennies

  • Années 1970 : ce sont les débuts de Folklorama. Le modeste festival prend place dans la rue King, dans le centre-ville de Winnipeg. La première année, 21 pavillons sont installés pour l’occasion. Près de 75 000 visiteurs sont enregistrés;
  • Années 1980 : la popularité du festival est grandissante. La direction décide d’organiser Folklorama sur deux semaines au lieu d’une seule. Naissance de la mascotte Llama;
  • Années 1990 : le million de visiteurs est atteint. C’est aussi dans cette décennie que Folklorama est reconnu comme l’un des plus grands et plus longs festivals multiculturels du monde par le Conseil international des organisations des festivals de folklore et d’arts traditionnels (CIOFF);
  • Années 2000 : l’impact économique brut du festival passe de 14,7 millions $ en 2001 à 22,8 millions $ en 2010. De nouvelles manières de visiter les pavillons sont lancées, comme les tournées des pavillons en bus VIP.
  • Années 2010 : en 2018, à la veille de célébrer son 50e anniversaire, Folklorama comptait 43 communautés culturelles différentes participantes dans 28 lieux répartis à travers la ville, et 445 000 visites de pavillons avaient été enregistrées. Le festival est presque six fois plus grand que ce qu’il était à ses débuts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici