Lucille Verrier
Lucille Verrier veut montrer dans son livre les bienfaits de la flore indigène pour l’écosystème local.

Pendant cinq ans, Lucille Verrier a observé les plantes indigènes qui constituent son jardin et la faune qui s’y invitait. Elle en a fait un livre : Mending Mother Earth with Native Plants.

Camille SÉGUY

Pour la Franco-Manitobaine passionnée de nature, d’arts visuels, d’écriture et de livres qui a grandi sur une ferme laitière proche de La Broquerie, Lucille Verrier, observer la nature était un passe-temps depuis l’enfance.

Mais en commençant, à Winnipeg, un nouveau jardin de plantes indigènes, elle a décidé de noter ses observations, de les documenter de photographies et de dessins, et d’en faire un livre à destination du grand public.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici