Le Parlement canadien a voté, ce vendredi 25 mars, une motion de défiance pour outrage, contre le gouvernement de Stephen Harper. La motion a été adoptée à 156 voix, celles des députés d’opposition, contre 145, celles des conservateurs minoritaires. Cette motion avait été déposée suite au refus du gouvernement de livrer aux députés des renseignements précis sur les coûts de différentes mesures. Le premier ministre Stephen Harper va donc demander au gouverneur général du Canada, la dissolution du Parlement, entraînant ainsi la chute de son gouvernement et le déclenchement d’élections fédérales anticipées. Le scrutin devrait avoir lieu début mai.

Lire notre dossier spécial élections dans le prochain numéro de La Liberté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici