Michael Ignatieff

Après la défaite historique du Parti libéral du Canada aux élections fédérales du 2 mai, où il a perdu 43 sièges pour atteindre le plus bas niveau de son existence, 34 sièges, le chef du parti, Michael Ignatieff a annoncé sa démission lors d’une conférence de presse à Toronto le 3 mai au matin.

Michael Ignatieff lui-même a été défait dans sa circonscription ontarienne d’Etobicoke-Lakeshore, après l’avoir servie pendant plus de cinq ans, au profit du candidat conservateur Bernard Trottier.

Le sort du Parti libéral se discutera dès le 11 mai. « J’ai demandé à Ralph Goodale, le chef adjoint du Parti, de convoquer une réunion mercredi prochain à Ottawa afin de regrouper les candidats comme moi qui ont trouvé la défaite et de procéder à choisir un nouveau chef pour le caucus parlementaire quand la session revient », a déclaré Michael Ignatieff aux journalistes présents lors de la conférence de presse.

Il ajoute que le Parti libéral entier pourra ensuite élire un autre chef, peut-être à l’automne, et qu’il déterminera pour sa part avec les dirigeants « le meilleur moment pour mon départ, pour organiser la succession en temps voulu ».

Avec la démission de Michael Ignatieff de la chefferie, le Parti libéral aura connu trois chefs en moins de trois ans. Le chef libéral sortant prévoit désormais retourner à sa carrière dans l’enseignement.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici