La Liberté janvier 2012
Luc Prairie est concepteur d’éclairage sur la nouvelle pièce du MTC, Shirley Valentine.

Luc Prairie est concepteur d’éclairage pour la nouvelle pièce qui se joue au Manitoba Theatre Centre (MTC) jusqu’au 28 janvier prochain, Shirley Valentine. Il livre les secrets de son métier.

Après Roméo et Juliette, le Manitoba Theatre Centre ouvre une nouvelle fois ses portes à un grand classique du théâtre, jusqu’au 28 janvier prochain, Shirley Valentine.

Depuis sa première à Liverpool en 1986, la pièce a fait son bonhomme de chemin en ayant été reprise maintes et maintes fois, que ce soit au cinéma ou à Broadway. Être concepteur d’éclairage sur un tel classique relève alors du défi pour Luc Prairie.

Accentuer les perceptions

« L’éclairage est un outil clé pour faire sortir du lot une pièce de théâtre, d’autant plus pour un classique, explique le concepteur d’éclairage, Luc Prairie. Même si notre travail est parfois très peu perceptible par le public, l’éclairage est ce qui donne … lire plus dans l’édition numérique de La Liberté

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici