La Liberté - Katimavik de Saint-Boniface
Les jeunes des groupes Katimavik de Saint-Boniface et de Saint-Pierre-Jolys font leurs adieux.

Les jeunes bénévoles du programme Katimavik de Saint-Boniface se sont réunis, le 15 juin dernier au Centre Taché d’Actionmarguerite, accompagnés d’amis et des organismes partenaires, pour célébrer la fin de trois mois de travail communautaire, ainsi que pour souligner la fin du programme Katimavik, établi en 1977.

« J’ai le cœur gros, confie le Montréalais Cédric Bernard. Au Centre Taché, j’ai accompagné les résidants aînés, en les aidant à se rendre à la physiothérapie, à la messe, chez le coiffeur et autres services offerts au centre. Je suis aussi venu à les connaître. L’expérience a été très positive. »

Même son de cloche chez David Mapp, bénévole du groupe Katimavik de Saint-Pierre-Jolys venu célébrer avec les jeunes de l’équipe bonifacienne. « Mes émotions sont mixtes, déclare le jeune de Saint-Jérôme, au Québec. L’aventure tire à sa fin et je suis très fier du travail accompli, au Labrador avec les Inuits et au Manitoba, avec les francophones de Saint-Pierre-Jolys. Mais je suis triste pour les jeunes Canadiens qui n’auront pas la chance de vivre l’expérience que j’ai vécue. J’ai tellement appris, tant sur le plan humain que celui des habiletés techniques. Pour ma part, je compte rentrer chez moi et continuer à faire du travail communautaire et du bénévolat. »

Le programme Katimavik, qui s’est terminé le 20 juin, avait entre autres pour but d’encourager la découverte culturelle, l’apprentissage des langues officielles, ainsi que le développement de compétences dans les domaines de la citoyenneté, des communications, du bénévolat, de l’écologisme et de la vie saine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici