Par Camille SÉGUY

La Liberté - hebdo manitobain
Kally Berard. (photo : Gracieuseté Rachel Berard)

La jeune franco-manitobaine Kally Berard a tenu son premier grand rôle au cinéma dans une production américaine,
McKenna Shoots for the Stars.

 

La Franco-Manitobaine de 12 ans, Kally Berard, se souviendra longtemps de l’été de ses 11 ans. En juillet 2011, elle a en effet joué dans un film américain de Vince Marcello, McKenna Shoots for the Stars, qui était tourné à Winnipeg. Le film est sorti en DVD le 3 juillet dernier aux États-Unis et il sera diffusé sur la chaîne de télévision NBC le 14 juillet prochain.

« C’était ma première expérience de cinéma, raconte Kally Berard. Je n’avais même jamais fait de théâtre. Ils cherchaient une gymnaste pour jouer dans le film, et comme il était entièrement tourné à Winnipeg, ils ont demandé à mon club de gymnastique et j’ai répondu. J’étais nerveuse avant la première journée de tournage, mais après je me suis vite habituée et c’était excitant! »

La jeune franco-manitobaine avait pourtant de quoi être sous pression. Pour son premier tournage, elle a incarné l’un des rôles principaux, celui de Sierra, l’une des trois amies de l’héroïne de l’histoire, McKenna Brooks.

« Les trois autres filles étaient toutes de Californie et elles avaient déjà de l’expérience en cinéma, mais elles étaient vraiment prêtes à m’aider dès ma première journée, assure Kally Berard. On est devenues amies très vite. On avait des pratiques le soir dans notre hôtel. J’ai vraiment aimé cette expérience avec elles, et d’ailleurs on est toujours en contact. »

Elle signale par ailleurs qu’en tant que seule vraie gymnaste de l’équipe, « c’était le fun car j’étais la seule à vraiment faire les scènes de gymnastique! J’ai fait toutes mes scènes, y compris une scène où je devais tomber. C’était difficile, mais j’ai réussi. Je n’avais pas de cascadeur. »

Si l’expérience était bonne, le tournage, qui a duré quatre semaines, avait tout de même ses contraintes.

« Il fallait se lever tôt chaque matin car le tournage commençait tôt », révèle la mère de Kally Berard, Rachel Berard. Les parents de la jeune actrice franco-manitobaine devaient en effet toujours l’accompagner sur les lieux de tournage.

Son père, Christian Berard, renchérit que « c’était un job à temps plein car Kally avait le tournage le jour, puis une pratique au gymnase pour le film, et le soir elle répétait ses répliques pour le lendemain ».

De plus, Kally Berard ne devait pas se faire piquer par les moustiques ou prendre des coups de soleil car les scènes n’étaient pas toutes tournées dans l’ordre. Elle a donc dû rester à l’intérieur tout l’été pour éviter cela. « Mes amies me proposaient de sortir, mais je ne pouvais pas », se souvient-elle.

Elle ne regrette rien pour autant. « Je suis vraiment fière d’avoir joué dans un film, affirme Kally Berard. Quand j’ai montré le DVD à une cinquantaine d’amis et membres de ma famille le 3 juillet, j’ai reçu beaucoup de messages après pour me dire qu’ils étaient fiers de moi. C’était une expérience très spéciale. »

Depuis, Kally Berard s’est présentée à une autre audition et elle reste à l’affût de ce qui pourrait s’offrir à elle à Winnipeg. « Depuis le tournage, je prends un cours de cinéma au Children’s Acting Center pour être actrice, conclut-elle. Pourtant, je n’avais jamais pensé faire ça de ma vie avant! »

Mais pour l’heure, en attendant d’éventuels autres rôles devant les caméras, Kally Berard et ses parents s’apprêtent à partir à Los Angeles, le 17 juillet prochain. Ils vont retrouver l’équipe de tournage pour un visionnement du film et une séance d’autographes. Kally Berard a le pied bien ancré dans l’industrie du cinéma.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici