Destiné à offrir une opportunité de rassemblement et d’échanges, le Grand rassemblement annuel coordonné par l’Association culturelle franco-manitobaine (ACFM) aura lieu du 26 au 28 octobre prochain à Saint-Malo.

 

LA LIBERTÉ (PRESSE CANADA)
Josée Théberge, directrice générale de l’Association culturelle franco-manitobaine (ACFM).

Cette année, l’Association culturelle franco-manitobaine (ACFM) a répondu positivement à l’invitation du village bilingue de Saint-Malo pour la tenue de son Grand rassemblement annuel. Cet évènement majeur pour l’ACFM et ses membres a pour but de fournir aux acteurs de la rencontre un terrain commun de rassemblement, d’apprentissage, de génération de partenariats et une opportunité de dialogue en vue de l’établissement d’une vision commune pour le groupe.

« Il s’agit d’un évènement important car il apparaît comme une façon idéale pour l’ACFM de remplir son mandat en tant que rassembleur, indique la directrice générale de l’ACFM, Josée Théberge. En effet, 20 comités culturels œuvrent sur le terrain, en milieu rural et minoritaire, au profit du développement des arts et de la culture. Autant de structures dont le fonctionnement est possible grâce aux nombreux bénévoles dévoués et engagés dans la cause. »

Ainsi, le Grand rassem­blement apparaît comme un évènement de réseautage qui permet de renouer les amitiés entre les différentes parties en présence.

« Cette année, nous avons choisi comme thème la diffusion artistique, poursuit Josée Théberge. Et, parce qu’elle représente parfaitement bien notre ligne de conduite, nous avons choisi l’auteure-compositrice-interprète issue du milieu rural, marijosée, comme invitée d’honneur afin qu’elle vienne témoigner de son expérience personnelle d’artiste émergente qui vit de son œuvre. »

Trois jours de rencontres

La matinée du samedi offrira deux ateliers de formation aux membres de l’Association. « Il s’agira d’une session de remue-méninges sur les thèmes charnières du plan stratégique 2013-2014, explique la directrice générale de l’ACFM. Elle visera à identifier les grands axes de ce dernier et, ensuite, à les décortiquer ».

Quant au second atelier, il consistera en la présentation du Guide d’information du développement de la culture et des arts au Manitoba rural et de l’Entente de partenariat entre le comité culturel et l’ACFM. « Cette présentation sera utile pour éclairer les membres de l’Association sur ce qui a trait aux modalités de fonction­nement de notre organisme », indique Josée Théberge.

Puis, dès midi le même jour, des activités seront ouvertes au public. Un dîner-conférence sera animé par l’artiste marijosée, suivi par l’Assemblée générale annuelle (AGA) de l’ACFM. « Mais après les affaires, ce sera le retour du fun, lance la directrice générale. L’AGA terminée, le public aura l’occasion d’assister à une représentation de marijosée, lors d’un cocktail organisé pour l’occasion. »

Enfin, dans le courant de la soirée, c’est le comité culturel de Saint-Malo qui prendra la relève afin de faire découvrir aux membres de l’ACFM et au public les talents artistiques du village. Ceci, dans le cadre d’un spectacle de scène sous le thème du Western. Notons que tous les frais générés durant cette soirée seront versés dans la caisse consacrée aux projets de Saint-Malo.

Après l’effort, le réconfort

Le dimanche matin, le nouveau site Internet de l’ACFM sera dévoilé. « Notre site, en réalité, est le véritable bureau central de l’Association, souligne Josée Théberge. En effet, l’essentiel du travail se fait au rural mais les bureaux de l’ACFM sont situés à Saint-Boniface. C’est pourquoi le site est important. Il offre les ressources dont ont besoin les membres de l’Association. Il était donc essentiel de le rendre plus clair, plus utile et plus pertinent. En somme, nous voulions qu’au bout de trois clics, l’information recherchée soit trouvée. »

La directrice générale annonce enfin que le thème sous lequel sera organisé le prochain Grand rassemblement annuel, en 2013, sera sans doute celui de la communication. « Le nouveau site Internet anticipe le thème de l’année prochaine, déclare-t-elle. La communication est la dernière thématique à traiter, c’est pourquoi nous prendrons cette direction. À l’ACFM, tout est lié. Lorsqu’une porte se ferme, une autre s’ouvre. »

Par Angelika ZAPSZALKA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici