Les jaunes se sont inclinés devant les bleus lors de la finale de la 23e édition de la coupe Canot qui s’est déroulée le 2 février au Centre culturel franco-manitobain (CCFM). Mais ils n’ont pas démérité.

 

© 2013 La Liberté (Manitoba)
Les bleus ont été les vainqueurs de la 23e édition de la coupe Canot.

 
La finale de la 24e saison de la Ligue d’improvisation du Manitoba (LIM) aura marqué bien des esprits. Après un match riche en émotions, c’est l’équipe des bleus qui a remporté la coupe Canot par un score de 9 à 6. « On a tous travaillé très fort et on est bien content d’avoir la coupe cette année. Je suis très fier de mon équipe », lance le capitaine des bleus, Mathieu Rémillard.

Même s’ils ont tout donné pour avoir la coupe, cette joie est bien partagée par les jaunes qui ont eu un parcours exceptionnel tout au long de la saison. « Ce n’est jamais le fun de perdre, mais le plaisir du match est le plus fort, explique leur capitaine, Renel Choiselat. On a donné notre meilleur et on s’est surtout beaucoup amusé.

« C’est aussi toute la communauté qui en sort gagnante, car je crois qu’on a eu une saison exceptionnelle », affirme-t-il. Ce que confirme la coordonnatrice de la LIM, Emmanuelle Rigaud. « C’est l’une des plus belles saisons depuis les six dernières années. On a augmenté le nombre de spectateurs de 40 % par rapport à l’année dernière », se réjouit-elle.

Plus de 200 personnes ont assisté à la finale. Cette année, la LIM a fait salle comble lors de la quasi-totalité des matchs. « Pour les joueurs, c’est tout ce qu’on peut demander », affirme Renel Choiselat.

C’est la qualité des matchs qui attire le plus souvent le public. « On a eu droit à des joueurs de grande qualité. Alors, chaque vendredi soir les gens avaient hâte de venir s’amuser avec nous, souligne Emmanuelle Rigaud. C’était toujours de très beaux matchs d’improvisation ».

Une expérience incroyable

« La LIM permet à tous de vivre une expérience incroyable », croit Emmanuel Rigaud. Avant son arrivée au Manitoba, elle n’était pas très familière à ce concept mais depuis, elle en est passionnée. « On en devient vite accroc », confie-t-elle.

Cette expérience, chacun la vit différemment, mais intensément. « Que ce soit les joueurs, les spectateurs, les bénévoles ou même les organisateurs, on sort tous gagnants d’une si belle expérience », souligne la coordonnatrice de la LIM.

Pour les joueurs, être sélectionné, c’est une aubaine. « J’aime faire rire les gens alors je me sens vraiment heureux chaque fois que je participe à la LIM », confie Mathieu Rémillard. Renel Choiselat pour sa part ajoute qu’ « en plus d’avoir la possibilité de s’amuser en français, c’est excellent. Je trouve que c’est une activité qui rassemble notre communauté, surtout les jeunes ».

Même si l’arbitre de la partie, Jean Fontaine a sifflé la fin de la saison régulière, la LIM continue. « Il y aura des sessions spéciales au mois de mars », annonce Emmanuelle Rigaud.

 

Par  Wilgis AGOSSA

separateur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici