Billyjo DeLaRonde et Mgr Albert Thévenot ont fait sonner la cloche de Batoche, le 20 juillet dernier, pour la première fois à  Batoche, depuis 1885. Marie-Antoinette a résonné lors de la messe de réconciliation, célébrée par Mgr Thévenot, qui s’est déroulée devant près de 4 000 personnes. L’évènement annuel Back to Batoche s’est tenu du 18 au 21 juillet dernier et a accueilli plus de 20 000 participants.

Billyjo et sa Marie-Antoinette
Billyjo DeLaRonde et Mgr Albert Thévenot.

Jubilation, au son d’une cloche

Des Métis de partout au Canada ont jubilé, le 20 juillet dernier, lors du retour, à Batoche, de la cloche dérobée en 1885 par des miliciens canadiens, à titre de trophée de guerre, du clocher de l’église Saint-Antoine-de-Padoue. Longtemps signe de l’humiliation métisse suite à leur défaite lors de la bataille de Batoche, la cloche a été célébrée, lors d’une grande messe, comme symbole de réconciliation et d’unité.
Dans cette vidéo, l’évêque de Prince Albert, Mgr Albert Thévenot et le détenteur de la cloche, Billyjo DeLaRonde, font sonner « Marie-Antoinette » à Batoche pour la première fois depuis 1885.

 

Témoignages et réactions

« Marie-Antoinette » ayant été dévoilée à Batoche, les Métis ont eu l’occasion de la contempler de près. Dans cette vidéo, plusieurs Métis réagissent à l’expérience. De plus, Billyjo DeLaRonde, longtemps détenteur de la cloche, explique comment la célébration du 20 juillet dernier ressemblait à une noce où il aurait donné une fille en mariage.

 

Lire aussi :

 

Éditorial :

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici