Le dernier des trois concerts du Coup de cœur francophone 2013 s’est joué devant une salle comble, jeudi dernier. Anique Granger puis Louis-Jean Cormier ont donné de la voix devant près de 120 personnes.

Anique Granger et Rick Haworth.
Anique Granger et Rick Haworth.

Le Centre culturel franco-manitobain (CCFM) peut être satisfait de l’affluence. Son dernier Coup de cœur francophone s’est joué à guichet fermé, jeudi 28 novembre. Anique Granger est d’abord montée sur scène. Accompagnée de Rick Haworth, la chanteuse de la Saskatchewan a fait résonner sa voix fine dans la salle Antoine-Gaborieau. Racontant des morceaux de sa vie entre ses chansons, sur son père, son enfance, ses ruptures, Anique Granger a aussi essayé de faire participer le public sur une mélodie entraînante et entêtante!

Louis-Jean Cormier.
Louis-Jean Cormier.

Après cette mise en bouche sucrée mais peut-être pas assez profonde, Louis-Jean Cormier a servi un concert à la fois drôle et touchant. Armé de sa seule guitare et de sa voix, accompagné d’Adèle Trottier-Rivard aux percussions et au chœur, Louis-Jean Cormier a livré un spectacle minimaliste plein de tendresse et d’humour. Une voix, avec un léger échos, sur des paroles parfois engagées comme celles de la chanson Au bord du récif, a conquis le public franco-manitobain.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici