Déterminés et persévérants, les Selects d’Eastman se préparent à affronter une équipe de tonnerre : le Wild de Winnipeg. Et aux dires de Matt LeBlanc et de Mario Petit, la série finale de hockey Midget AAA sera des plus intenses.

Matt LeBlanc et Mario Petit.
Matt LeBlanc et Mario Petit.

Les Selects d’Eastman ont remporté, le 9 mars dernier, à Brandon, la demi-finale provinciale de hockey Midget AAA contre les Wheat Kings de Brandon, par un pointage de 4 à 3.

La victoire, après cinq matchs serrés, permet aux Selects d’affronter le Wild de Winnipeg, lors de la série finale qui se déroule du 14 au 23 mars.

Pour l’ailier droit des Selects, Matt LeBlanc, il s’agissait d’une victoire des plus valorisantes. « L’an dernier, les Selects occupaient le dernier rang des équipes Midget AAA, souligne le résidant de Grande Pointe. Je suis très fier de l’équipe, et très heureux qu’on ait réussi à nous rendre au point d’entamer la série finale. On peut savourer notre victoire. Pour se rendre là, il a fallu travailler fort tout le long de la saison, et persévérer même quand on se croyait au bord d’être éliminés. »

Le gardien de but des Selects, Mario Petit, confie pour sa part qu’il a éprouvé quelques doutes lors des demi-finales. « Le premier match contre les Wheat Kings m’a vraiment secoué, confie le résidant d’Île-des-Chênes. Le pointage final était de 6 à 3 en faveur de l’adversaire.
Et en tant que gardien de but, je devais me forcer de ne plus y penser, pour éviter que le doute n’affecte ma performance. Pour l’équipe, je pense que cette première défaite nous a rappelé la grande force des Wheat Kings, et combien il était important pour nous de redoubler nos efforts. Notre fort est la défensive. Or il fallait se mettre à l’attaque. »

En effet, un esprit agressif sera requis pour affronter le Wild de Winnipeg, équipe composée de patineurs rapides, et dotée d’une réputation pour un style de jeu offensif et intense.

« Notre stratégie sera d’inten­sifier notre jeu défensif, indique Mario Petit. Notre idée est de réduire le temps que la rondelle passera devant notre but. »

« Et nous intensifierons égale­ment notre jeu offensif, ajoute Matt LeBlanc. Les passionnés du hockey intense peuvent s’attendre à de nombreuses mises en échec, de nombreux tirs au but et un jeu des plus rapides. »

Daniel BAHUAUD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici