La chorégraphe et danseuse, Alèxe LaRoche signe pour la première fois des chorégraphies qui seront présentées au Festival de danse du Manitoba.

Enseignante de danse à l’Académie de danse, Encore Studios, Alèxe LaRoche signe une première chorégraphie qui sera présentée lors du Festival de danse du Manitoba.
Enseignante de danse à l’Académie de danse, Encore Studios, Alèxe LaRoche signe une première chorégraphie qui sera présentée lors du Festival de danse du Manitoba.

Alèxe LaRoche est seulement en 11e année mais son talent et sa passion pour la danse lui font déjà endosser des responsabilités qui demandent une certaine aptitude et surtout beaucoup d’expérience. Les premières chorégraphies signées de sa main seront exécutées devant le public les 25 et 26 mai prochains lors du Festival de danse du Manitoba. (1) Ce sera un duo et un trio.

En plus d’enseigner depuis cette année des classes de danse de Hip Hop et de Hip Hop jazz à l’Académie de danse, Encore Studios, cette école lui a confié la mission de monter des chorégraphies qui leur serviront de vitrine pendant le festival. Et pour la jeune danseuse, c’est une aubaine.

« C’est une très belle opportunité!, lance-t-elle. S’ils m’ont demandé de monter une chorégraphie pour ce festival, c’est que je fais quelque chose de correct. Je suis très contente. C’est un pas de plus vers le futur. »

Car en effet, la jeune danseuse sait bien que son avenir se trouve en partie dans la danse. « Je ne sais pas m’exprimer autrement, confie Alèxe LaRoche. C’est la seule façon. »

| Une danseuse polyvalente et engagée

Entre ses cours d’école, de musique et d’autres activités, Alèxe LaRoche arrive tout de même à consacrer de nombreuses heures à la danse. « Environ 15 heures par semaine », compte-t-elle en souriant.

« C’est intense!, poursuit celle-ci. Il faut être en très bonne forme physique. D’habitude, quand je me réveille les matins, je suis pas mal fatiguée mais toujours contente parce que je fais ce que j’aime le plus. » Et pour vivre sa passion, Alèxe LaRoche ne se contente pas de faire partie d’un groupe de danse. Elle pratique plusieurs danses car pour elle, la polyvalence permet d’apprendre afin de trouver son style personnel. « Même si chaque style est différent, il y a plusieurs éléments qui les rassemblent », explique-t-elle.

Ainsi, tantôt Alèxe LaRoche se retrouve avec son groupe de danse du Collège Louis-Riel, Riel Crew pour ensuite se rendre à des cours de ballet. Mais parfois ses journées se terminent à donner des cours de danse à des jeunes de 5 à 7 ans ou de 8 à 12 ans à l’Académie de danse, Encore Studios.

Toutefois, ces derniers cours, loin d’être une corvée pour elle sont des moments d’enrichissement. « C’est une bonne façon d’apprendre que d’enseigner, assure Alèxe LaRoche. J’apprends beaucoup avec les jeunes. »

Mais ce parcours sur les sentiers tortueux de la danse ne font que commencer pour cette jeune Franco-Manitobaine. Dès la fin de son secondaire, elle pense s’inscrire dans le programme des Arts de l’Université du Manitoba. « Je veux être une actrice, une chanteuse et une danseuse, souligne Alèxe LaRoche. C’est mon rêve! ».

Wilgis AGOSSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici