Photo 01•01 octobre 2014

C’est avec une grande nostalgie que Murielle Bugera (ici sur la photo), résidante de Saint-Pierre-Jolys, a appris la démolition de l’élévateur à grains de Carey.

Pour elle qui, lorsqu’elle était enfant, jouait autour de cet édifice comme pour Jean-Marc Ruest, aujourd’hui vice-président et avocat général de l’entreprise propriétaire de l’élévateur, James Richardson & Sons Ltd, la disparition de ce témoin du passé agricole de la région est une déception.

Cependant, l’homme d’affaires et avocat explique les dangers de garder une telle infrastructure en place. Murielle Bugera, quant à elle, déplore le manque de volonté et de ressources pour aider les municipalités rurales à conserver leurs vestiges.

Retrouvez l’article complet en page A5 du journal

separateur

Nostalgie au rural

La Liberté du 1er octobre 2014

Pour voir l’ensemble du journal, abonnez-vous à LA LIBERTÉ (lisez plus…)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici