Photo 01•17 décembre 2014

Le nouveau préfet de la Municipalité rurale de Montcalm, Derek Sabourin (ici à gauche) et le résident de Saint-Jean-Baptiste, Florent Beaudette (sur la photo à droite) s’interrogent sur l’avenir de leur village. Avec la fermeture de l’usine de pois secs Legumex-Walker à la fin de l’été 2014 et un pont démoli en 2013, la communauté rurale est affaiblie et devient le village dortoir de résidents qui travaillent dans les communautés avoisinantes.

Mais le nouveau préfet refuse de verser dans le pessimisme et sollicitera de plus belle, auprès de la Province, la construction d’un nouveau pont sans oublier de promouvoir le développement économique et résidentiel de Saint-Jean-Baptiste.

Retrouvez l’article complet en page A7 du journal.

separateur

Comment rebâtir Saint-Jean-Baptiste?

La Liberté du 17 décembre 2014

Pour voir l’ensemble du journal, abonnez-vous à LA LIBERTÉ (lisez plus…)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici