Jacqueline Blay : « Collectivement, tous les participants des cafés citoyens veulent maintenir les acquis historiques. Mais ils expriment différentes façons de vivre en français. »
Jacqueline Blay : « Collectivement, tous les participants des cafés citoyens veulent maintenir les acquis historiques. Mais ils expriment différentes façons de vivre en français. »

La présidente par intérim de la Société franco-manitobaine, Jacqueline Blay, a animé plus de 20 cafés citoyens dans le cadre des États généraux de la francophonie. L’exercice se terminera le 25 septembre, mais elle est déjà convaincue qu’il y aura « une redéfinition de la communauté ».

Daniel BAHUAUD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici