La Liberté ÉDITO

Par Bernard Bocquel

la-liberte@la-liberte.mb.ca

La Liberté du 25 novembre 2015

Le « sac de la compassion » que vous avez trouvé cette semaine dans La Liberté souligne d’une manière très concrète que votre journal n’a pas juste vocation à être porteur d’informations. Il a aussi clairement un rôle d’acteur social, puisque par simple conséquence de son existence, un journal nourrit des liens entre les personnes qui le lisent.

Photo 03•25 novembre 2015

Ce rôle social, nous le partageons en l’occurrence avec quatre autres partenaires conscients de leur responsabilité sociale et désireux de rendre le temps des Fêtes plus chaleureux pour des familles dans le besoin. Comme l’an dernier, votre journal s’est associé à quatre institutions déjà très engagées dans des actions sociales : l’Archidiocèse de Saint-Boniface, la Corporation catholique de la santé du Manitoba, le Centre Flavie-Laurent et Caisse Groupe Financier.

Le « sac de la compassion » que vous avez tenu entre vos mains représente l’une des initiatives de partenariat dont La Liberté s’honore. Au plan de la jeunesse, mentionnons par exemple les pages produites en collaboration avec la Division scolaire francomanitobaine. Ou encore, au niveau universitaire, l’entente mise en place en 2013 qui permet à l’Université de Saint-Boniface d’offrir à ses quelque 1 300 étudiantes et étudiants La Liberté en version numérique.

Au plan du contenu commercial, La Liberté propose depuis 2010 ses compétences à de nombreux organismes. Cette coopération active s’est traduite par la multiplication de cahiers spéciaux, souvent insérés dans votre journal. Ainsi La Liberté est bien plus qu’un fournisseur d’espace publicitaire. Nous sommes partenaires de pas mal tout le monde dans l’espace francophone manitobain.

Depuis 2011, La Liberté est aussi un des partenaires de l’évènement annuel la Fosse aux Lions, dont l’organisation est assurée par le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba, mieux connu sous l’acronyme CDEM. Par cet engagement communautaire, votre journal soutient la relève dans l’entreprenariat, spécifiquement sous la forme d’un appui publicitaire aux gagnants.

Pour donner un dernier exemple d’aide aux forces vives engagées au sein de la société manitobaine, soulignons le partenariat entre La Liberté et Radio-Canada destiné à saluer, sur une base mensuelle, le travail d’une ou d’un bénévole. Notons que les candidatures sont proposées par vous. L’entente, mise en place en 2013, vient d’être renouvelée pour une troisième année.

Dans la perspective du rôle du « sac de compassion », la récente mise en nomination de Rachel LeGal comme « Votre bénévole en vedette » est emblématique. Sans faute depuis 18 ans, elle est impliquée avec la Paroisse-Cathédrale. Avec d’autres, sa motivation centrale est de s’assurer que des familles nécessiteuses reçoivent un panier de Noël qui réponde vraiment à leurs besoins particuliers. (1)

Cette haute conception du bien commun qui anime ces personnes a d’ailleurs toujours été au centre de la raison d’être de La Liberté. En effet, dès sa venue au monde en 1913 par la volonté de l’archevêque de Saint-Boniface Adélard Langevin, la mission était clairement fixée. Le journal ne devait être soumis à la logique étroite d’aucun parti politique, mais militer en faveur de grands principes qui sous-tendent une société.

Le fond de La Liberté est toujours resté le même, et il demeure d’actualité après cent ans : défendre le droit à l’existence de gens qui n’ont pas la force des nombres pour s’imposer; et donc rappeler qu’une société juste exige beaucoup de générosité d’esprit. La présence cette semaine du « sac de la compassion » est une autre façon pour votre journal de rester fidèle à l’exigence d’être, d’abord et avant tout, au service du « vivre ensemble ».

(1) Signalons par ailleurs que Pluri-elles prépare des paniers de Noël. Pour faire des dons : 204-233-1735. Rappelons aussi que chaque école de la DSFM implique les élèves dans des actes charitables pour le temps des fêtes. Pour sa part, l’Accueil francophone organise, entre autres, un Noël pour les enfants le 19 décembre.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici