Jacqueline Blay, la présidente de la Société franco-manitobaine, et Daniel Boucher, le président-directeur général.
Jacqueline Blay, la présidente de la Société franco-manitobaine, et Daniel Boucher, le président-directeur général.

Le projet de loi 6 du gouvernement Selinger, qui vise à appuyer l’essor de la francophonie, devra être impérativement adopté avant le 15 mars, sous peine de mourir au feuilleton. Pour la SFM, les 12 journées ouvrables qui restent avant le déclenchement des élections suffisent à son adoption. Pourvu qu’il y ait unanimité entre les partis.

Daniel BAHUAUD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici