Raymond Lafond : « Si on veut que la nouvelle SFM prenne vraiment sa place, on ne peut plus défendre le statu quo. Avec le statu quo, la SFM ne survit pas. »
Raymond Lafond : « Si on veut que la nouvelle SFM prenne vraiment sa place, on ne peut plus défendre le statu quo. Avec le statu quo, la SFM ne survit pas. »

L’Assemblée générale extraordinaire de la SFM, où sera discuté et peut-être approuvé le rapport du Comité de refonte de la SFM, aura lieu le 13 mai (1). Raymond Lafond, le président du Comité de refonte, revient sur certains aspects de l’entrevue menée le 10 avril par La Liberté avec la présidente de la SFM, qui est accessible sur la page Facebook et sur son site Internet, la-liberte.mb.ca.

Daniel BAHUAUD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici