Sur la photo, de gauche à droite : Pauline Morier, et son frère Pierre Morier, posent devant le panneau tout juste remplacé du parc éponyme à la famille.

Par Elisabeth Vetter

Elle a beau ne séjourner à Winnipeg qu’une poignée de jours chaque année, Pauline Morier ne manque pas de faire bouger les choses à chaque passage. « Lorsque je suis venue l’été passé, je me suis dit : allons voir le parc Morier ! Mais j’ai vu que le panneau était tout craquelé. Et en général, qu’est-ce qui arrive aux choses craquelées ? Elles disparaissent ! », situe cette septuagénaire bien engagée. Domiciliée à Montréal, elle rend souvent visite à son frère, Pierre Morier, domicilié à Winnipeg là où la famille s’était établie dans les années 1890 après avoir quitté Saint-Bruno, au Québec.

Les années passant, le parc était donc resté en l’état. Mais pas le panneau indiquant qu’il s’agissait du parc Morier, totalement décrépi. Partant de ce constat, Pauline Morier adresse à la fin de l’été 2016 un courriel à Matt Allard, conseiller municipal de Saint-Boniface et Brian Mayes, conseiller municipal de Saint-Vital pour que la réfection de l’écriteau soit faite.

Il aura fallu une année, l’hiver aidant, pour que les travaux soient réalisés. « J’ai simplement reçu un courriel et une photo qui me disaient qu’une équipe travaillait dessus et que le remplacement avait été fait », reprend Pauline Morier.

Cette mi-août, elle refaisait donc le trajet jusqu’à sa ville maternelle pour constater du changement. Elle s’y est rendue avec Pierre, son frère cadet. Et assure : « Je suis très reconnaissante. On m’a dit que ça serait fait et ça a été fait. Mon père serait content ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici