René Cloutier, président-directeur général par intérim de l’Office régional de la santé de Winnipeg, lors de l’assemblée annuelle du 27 octobre, tenue à l’Hôpital Grace. Photo : Daniel Bahuaud

Trois semaines après la mise en œuvre du plan de consolidation de ses soins de santé cliniques, l’Office régional de la santé de Winnipeg (ORSW) affirme avoir constaté une nette amélioration de la qualité du service, y compris une réduction importante des temps d’attente en salle d’urgence.

Par Daniel BAHUAUD

Selon les données recueillies par l’ORSW entre le 3 et le 22 octobre dans les salles d’urgence de la ville, les temps d’attente ont été réduits de 13 % par rapport au mois de septembre, et de 28 % par rapport au mois d’octobre 2016.

Réal Cloutier, président-directeur général par intérim de l’ORS de Winnipeg, souligne qu’il y a eu « une amélioration remarquable à l’Hôpital Victoria, où le temps d’attente est passé de 4,8 heures en septembre à 3,3 heures en octobre ».

De plus, l’ORSW rapporte que le nombre d’heures passées par un patient à l’urgence, de son inscription jusqu’à ce qu’il soit admis à l’hôpital, a diminué de 14,7 heures en octobre 2016 à 11,5 heures, une décroissance d’environ 22 %.

Les données sont-elles fiables? Réal Cloutier affirme que oui : « Chaque fois qu’un patient est inscrit à l’urgence ou admis dans un hôpital, il est inscrit dans le système informatique de l’établissement. L’ORSW est en mesure de dresser un portrait précis à toutes les heures, ou encore de faire un bilan quotidien, hebdomadaire ou mensuel.

« Nous utilisons les pratiques employées à l’échelle du pays, et les normes de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS). L’ICIS collige tous les renseignements dans les hôpitaux canadiens. Et l’ICIS vérifie les renseignements que nous leur fournissons. »

Quant aux résultats préliminaires, Réal Cloutier estime qu’ils sont « très encourageants ». « Il reste encore beaucoup de chemin à faire. On aimerait se rapprocher davantage de la moyenne nationale des temps d’attente de 3,1 heures. Pour y arriver, il faudra sensibiliser davantage le public sur les changements qui se produisent.

« Par ailleurs, il faut se rappeler que la première phase de la consolidation des soins de la santé à Winnipeg n’est pas terminée. En novembre, l’Hôpital Victoria accueillera 30 lits dans sa nouvelle unité des soins gériatriques. L’unité pour la réhabilitation gériatrique sera installée au Centre Deer Lodge, qui accueillera aussi des patients ayant des besoins physiques et comportementaux spéciaux.

« Et bien sûr, d’autres changements auront lieu en 2018, notamment avec la mise en opération de la Régie des services de santé partagés du Manitoba. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici