Après maintenant plus de deux ans de vie à Winnipeg, je me rends compte que j’en ai encore beaucoup à apprendre sur l’hiver canadien. Une épiphanie grâce à l’une des activités hivernales les plus intéressantes : une séance de yoga sur un lac gelé.

par Morgane LEMÉE

C’est avec grande motivation, un peu d’appréhension et ma collègue Marie, que je me rends à FortWhyte Alive, ce samedi 3 février, pour vivre cette expérience hors du commun.

L’immense étendue de blanc, la flore dénudée, les bisons… Ce cadre magique met tout de suite dans l’ambiance. Ça fait rêver.
Bon, petit rappel des conditions : il fait -22 degrés, ressenti -33. Même pas peur! Non, c’est faux. J’ai un peu peur. Étape numéro 1 : avoir 18 couches de vêtements sur soi. Étape numéro 2 : savoir bouger avec ces 18 couches. Étape numéro 3 : retirer quelques couches, puisque échec de l’étape numéro 2. C’est parti!

Ash Bourgeois, l’instructrice de yoga, me donne quelques conseils pour me préparer.
« Une séance de yoga en extérieur permet de connecter avec la nature. Cela peut paraître anodin, mais c’est important durant l’hiver, lorsque l’on ne voit pas beaucoup le jour. Même s’il fait très froid, c’est bon pour le corps. Du moment que tu as assez de couches de vêtements, je te promets que tu n’auras pas d’engelure! Après la séance, on va vite se réchauffer avec du thé blanc au sirop d’érable. »
La professeure de yoga est tellement sympathique et son énergie positive tellement contagieuse, que cela me rassure immédiatement.

Bon, pour notre reportage vidéo, les conditions posent quelques problèmes techniques.
Comme l’iPhone qui s’éteint subitement ou la cadreuse qui ne sent plus ses doigts, par exemple.

Pendant ce temps, moi, je me détends. Je me suis justement mise au yoga il y a quelques mois et j’aime beaucoup ça. Ça fait du bien au corps et à l’esprit. Bon, là, par contre, je me rends compte que niveau souplesse, c’est pas trop ça.
Mais, malgré quelques moments de solitude lorsque je n’arrive pas à tenir sur un pied, que je suis complètement décalée par rapport aux autres ou quelques quiproquos à cause de la barrière de la langue, c’est l’fun!

Avec autant de gens sympathiques réunis dans un même endroit, une instructrice des plus chaleureuses (heureusement!) et un cadre magnifique, cela ne peut que bien se dérouler.
Peu importe la performance, je me suis vraiment amusée et surtout, les courbatures du lendemain ont prouvé que l’exercice a bel et bien fonctionné.

Mon coup de cœur : les quelques minutes de méditation à la fin de la séance, allongée sur ce lac gelé, entre absence de sensation dans certaines parties du corps et relaxation totale. J’ai fermé les yeux quelques minutes. Je me suis concentrée sur ma respiration. Sur le bruit du vent. Puis j’ai ouvert les yeux sur cet immense ciel blanc. Ash Bourgeois avait raison : à ce moment, j’avais l’impression d’être en osmose avec la nature. Et ça a fait beaucoup de bien.

Verdict : à refaire, absolument!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici