Gracieuseté Pierre Gréco

À l’aube de sa 22e édition, le Festival international de films pour enfants de tous âges, Freeze Frame, s’apprête à recevoir un invité d’honneur : le réalisateur québécois Pierre Gréco. Spécialisé dans les films d’animation depuis 2004, Pierre Gréco s’est fait une place bien à lui dans le domaine. Il vient présenter à Winnipeg son dernier long-métrage, tout frais sorti, Nelly et Simon : Mission Yéti, ainsi qu’un atelier sur la réalisation de dessin animé. (1)

Par Morgane LEMÉE

Grand cinéphile, Pierre Gréco a toujours suivi ses passions. Après ses études à l’Université Concordia à Montréal, il est devenu réalisateur et scénariste dans les domaines de la publicité et du documentaire.

Quelque chose lui manquait. Plusieurs facteurs ont alors mené le cinéaste sur le chemin de l’animation, son domaine de prédilection.

« C’est un format qui me convient parfaitement. Je me fais mieux comprendre, je suis plus efficace, je me sens dans mon élément. C’est difficile d’être prétentieux avec l’animation. C’est aussi plus facile d’arriver là où je veux avec un cartoon plutôt qu’un films avec comédiens. C’est beaucoup plus drôle. »

C’est ainsi que, depuis 2004, Pierre Gréco ne vit que pour l’animation.

Sa première série, W, définit le style humoristique du réalisateur. « J’aime faire un mélange d’influences style Gaston Lagaffe et de comique de répétition. On sait ce qui va arriver, mais on rit pareil! Après, c’est sûr, on ne peut pas se reposer sur ce genre de gag pour un long-métrage. »

Son idole? Chuck Jones, célèbre réalisateur d’animation du 20e siècle, notamment à l’origine des Looney Tunes et de Tom et Jerry. « Contrairement à d’autres réalisateurs comme Tex Avery, que j’aime beaucoup, Chuck Jones allait plus loin que l’exagération. Ses personnages étaient psychologiques, ils se dépassaient. Je me suis inspiré de cette intelligence pour mes films. »

Bien que l’humour soit le centre nerveux des productions de Pierre Gréco, son dernier long-métrage, co-scénarisé par André Morency et co-réalisé et produit par Nancy Florence Savard, va plus loin que ça. Nelly et Simon : Mission Yéti se repose sur la surprise et raconte l’histoire d’une grande aventure, parsemée de questions environnementales et de surprises.

Ses deux personnages, Simon, un jeune anthropologue et Nelly, une apprentie détective, se lancent dans une aventure folle, afin de prouver l’existence de l’abominable homme des neiges, le yéti.

L’histoire se déroule en 1956. Une année spécifiquement choisie, en hommage à un fait historique marquant pour Pierre Gréco : l’histoire d’Edmund Hillary, un des deux premiers hommes à avoir grimpé le Mont Everest en 1953.

« Edmund Hillary était un homme d’exception. Il a marqué le 20e siècle. Il s’est aussi beaucoup prononcé sur la question de l’environnement et l’état de l’Himalaya qui se dégrade. En 2008, il est décédé. Son discours résonnait en moi. J’ai alors écrit ce scénario. »

Pour se faire, beaucoup, beaucoup de documentation. Après quatre ans d’écriture et deux ans de réalisation, Nelly et Simon : Mission Yéti est officiellement sorti le 23 février 2018.

Tout frais, tout chaud, il sera présenté lors de la cérémonie d’ouverture de Freeze Frame, dimanche 4 mars. (2)

Cerise sur le gâteau : il s’agira également de la première visite de Pierre Gréco au Manitoba. « C’est une première pour moi aussi! Je n’ai pas d’attentes particulières, je suis juste très enthousiaste. J’ai hâte de voir les réaction des gens et de les rencontrer. »

(1) Atelier sur la réalisation de dessin animé d’animation avec Pierre Gréco, lundi 5 mars, de 10 H à 12 H au CCFM, 340, boulevard Provencher, salle 242. Coût : 20 $. Inscription : (204) 949-9355 ou registration@freezeframeonline.org

(2) Rendez-vous au CCFM, au 340, boulevard Provencher, à 13 H. Informations sur les tarifs sur freezeframeonline.org, au (204) 949-9355 ou à registration@freezeframeonline.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici