Simon Normandeau s’est retiré de la course à l’investiture du Nouveau parti démocratique pour l’élection partielle dans Saint-Boniface. La date du vote n’a pas encore été fixée. L’élection doit avoir lieu au plus tard le 28 août.

Par Sophie Gaulin

L’ancien président du Festival du Voyageur et des Éducatrices et Éducateurs francophones du Manitoba (EFM) Simon Normandeau avait rendu public en mars dernier son intention d’obtenir l’investiture du NPD. Le 12 avril, il annonçait dans un communiqué qu’il se retirait de la course, après avoir entendu de la part des citoyens de Saint-Boniface qu’ils désiraient être représentés par un résident de la circonscription.
Or Simon Normandeau habite River Park South.
« Je désire respecter la volonté des gens de Saint-Boniface. C’est pourquoi j’ai pris la décision de me retirer de la course », peut-on lire dans son communiqué.
Les deux candidates à rester dans la course à l’investiture néo-démocrate sont Lauralee Gooding et Blandine Ngo Tona. La première est la fille de Bob Gooding, qui s’était présenté dans Saint-Boniface dans les années 1990. Lauralee Gooding ne vit pas à Saint-Boniface, mais dans le quartier Fort Garry. La diplômée du Collège Béliveau est bien décidée à donner une voix à la circonscription qui l’a vu grandir. Sa concurrente, Blandine Tgo Tona, une ancienne vice-présidente de la Société de la francophonie manitobaine, est coordonnatrice des programmes au Sexuality Resource Centre. Elle est résidente de Saint-Boniface.
« Mme Tona saura certainement bien représenter les gens de sa circonscription », avance Simon Normandeau dans son communiqué.

Pour ce qui est du Parti libéral du Manitoba et du Parti progressiste-conservateur, les candidats sont toujours, respectivement, Dougald Lamont et Mamadou Ka. Sans concurrence pour obtenir l’investiture de leur parti à l’heure d’écrire ces lignes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici