La Maison Gabrielle-Roy et d’autres partenaires reprennent l’idée d’un salon du livre avec un cachet particulier. L’objectif est de faire la part belle à la poésie et de regrouper les acteurs du monde littéraire francophone manitobain.

Par Marie BERCKVENS

Ne dites pas « Salon du livre », dites plutôt « Petite fabrique poétique éphémère ». C’est sous cette appellation en effet que la Maison Gabrielle-Roy a choisi de susciter la curiosité. Sébastien Gaillard, le directeur de la Maison Gabrielle-Roy décortique le concept : « Petite, parce que c’est humble. Fabrique, parce que l’on ne sait pas sur quoi cela va déboucher. Ephémère, car cela dure un jour. Poétique, car c’est ce qu’il y a de plus vital dans nos existences à tous. On a ajouté quand même l’appellation salon du livre, pour le grand public. »

Une dizaine d’auteurs seront présents à ce nouveau rendez-vous : Ginette Fournier, Monique LaCoste et Rob Malo, Paul Brochu, Christian Violly, Charles Leblanc, Bertrand Nayet, J.R. Léveillé, Laurent Poliquin, Lise Gaboury-Diallo ou encore, la jeune auteure en herbe Amber O’Reilley. À côté des traditionnelles dédicaces, des animations seront proposées. Les poètes vont être invités à lire leurs textes. La radio communautaire Envol retransmettra ces lectures en direct.

Comme la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur se tient le 23 avril et tombe cette année sur un lundi, c’est la date du 21 avril qui a été choisie. Une table ronde sur le thème du droit d’auteur sera d’ailleurs animée par Emmanuelle Rigaud, la directrice générale des Éditions du Blé. Pour elle, cette initiative n’est qu’un début : « J’espère que cela va ramener du monde et que le mouvement va prendre de l’ampleur avec les années, amener des nouveaux lecteurs et auteurs. C’est un petit début de salon du livre, une prémisse qui a son importance. Si l’initiative se renouvelle et si ça s’agrandit, d’autres auteurs vont vouloir venir, d’autres éditeurs vont vouloir installer leurs livres, c’est en ça que cette initiative est importante. » Pour sa part, Sébastien Gaillard espère rassembler au moins 200 personnes.

Hasard du calendrier, le 21 avril, se tient aussi le Forum sur l’avenir de l’éducation en français au Manitoba, mis sur pied par les Éducatrices et éducateurs francophones du Manitoba, au centre scolaire Léo-Rémillard.

(1) La petite fabrique poétique éphémère ou salon du livre francophone aura lieu ce samedi 21 avril, à partir de 13 h 30, à l’Université de Saint-Boniface

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici