Eric Plamondon, derrière l'appareil polaroïd qui a conduit aux confidences, l'objet central de sa première exposition solo, Now with words. À voir à la Flux Gallery jusqu'au 21 juillet 2018. Photo : Morgane Lemée

Le directeur exécutif d’Artspace, Eric Plamondon, est un artiste touche-à-tout. Cette fois, c’est en solo qu’il s’est lancé dans un nouveau projet : Now with words. (1)

Par Morgane LEMÉE

Difficile de catégoriser ce projet d’exposition d’Eric Plamondon, qu’il décrirait plutôt comme « une expérience artistique ».

« Cet art, spécialement conçu pour cette galerie, est voulu spécifique à ce lieu et à ce temps. Mon but, c’est de mettre au défi certaines conceptions sociales qui, selon moi, sont datées, ou sont des dogmes que l’on n’a pas encore cassés, qui concernent l’homosexualité, la perspective homosexuelle et tout ce qui traite de la masculinité. »

Eric Plamondon utilise, depuis longtemps, le prisme homosexuel dans sa pratique artistique. Avec ce projet, l’artiste propose les différences des gens comme des portes d’entrée, et non comme des barrières. « Je ne pense pas qu’on aborde assez ce genre de problématiques. Je réalise que la nudité masculine est loin d’être une norme acceptée socialement. Je trouve que c’est encore un tabou. Par rapport à la nudité féminine, il y a un gouffre évident entre les deux. Et je ne sais pas pourquoi.

« C’est important pour moi de traiter de cette nudité, non pas sous un aspect pornographique, du tout, mais comme quelque chose de naturel, qui ne devrait pas être menaçant. »

L’exposition se présente en trois parties. D’abord un poème, qu’Eric Plamondon a écrit après la fusillade dans une discothèque gaie à Orlando le 12 juin 2016, illustré par une mosaïque de photos polaroïd. Ensuite, une histoire inédite, illustrée également, sera présentée en anglais : Story about me, story about you. Enfin, le troisième volet de ce projet met en exergue 11 hommes, en photos et en citations. Interrogations à la clé garanties.

Quels sont les indices visuels qui nous permettent de comprendre l’autre? Où s’identifier dans le spectre d’homme à femme? Et dans celui de l’orientation sexuelle? Now with words est une analogie, pour mieux comprendre l’homme dans sa beauté, dans son esthétique. Et c’est quoi, en fait, être un homme?

Pour tenter de répondre à ces questions, un principe : se mettre à nu. C’est le défi central du projet d’Eric Plamondon, que ses participants ont relevé, tout d’abord physiquement. « Les photos polaroïd exposées n’ont pas été prises dans un cadre spécifique. Il n’y a aucune référence, ni vêtement, ni accessoire. Il n’y a rien. Ils sont nus. La seule chose pour cerner la personne, ce sont leurs mots que j’ai choisis. »

Now with words. Les mots tirés des discussions, confessions des hommes participants, sont le corps de ce projet. « Puisqu’ils étaient déjà nus en me parlant, ils se sont lancés dans des conversations encore plus honnêtes, sincères. Cela a rapidement créé des moments très forts et très intéressants. Chacun avait des histoires fascinantes à raconter. J’ai choisi une citation tirée de chaque échange, en espérant représenter le mieux possible chacun de ces hommes. »

________________________________________________________________________

(1) L’exposition a lieu à la Flux Gallery, 2-290, avenue McDermot, jusqu’au 21 juillet 2018. Galerie ouverte du mardi au samedi, de 12 h à 17 h.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici