Colin Dufault, un des neuf comédiens de la pièce The Sport of the Engineer, au Festival de théâtre Fringe jusqu'au 29 juillet 2018. Photo : Gracieuseté Colin Dufault

Une nouvelle production est présentée au Festival de théâtre Fringe de Winnipeg : The Sport of the Engineer, une pièce écrite et mise en scène par Gilles Messier. Inspirée de faits réels de la vie de Dorothy Lawrence, ce spectacle mêle histoires de femmes et histoires de guerre. (1)

Par Morgane LEMÉE

C’est l’histoire de Dorothy Lawrence, une journaliste anglaise qui, durant la Première Guerre mondiale, s’est infiltrée dans les tranchées en se faisant passer pour un homme soldat.

Bien que son histoire ait longtemps été une honte pour les armées britanniques, Dorothy Lawrence l’a partagée en 1919 dans un livre autobiographique, intitulé Sapper Dorothy Lawrence : the Only English Woman Soldier. En 1925, l’ancienne journaliste a été internée dans un hôpital psychiatrique. Peu à peu oubliée, elle y décède 40 ans plus tard.

Lorsque Gilles Messier tombe sur ce récit, il est profondément marqué. « J’ai trouvé son histoire passionnante. Dorothy Lawrence avait une très forte personnalité et était pleine de courage. Je voulais écrire quelque chose à son sujet, au sujet des femmes et de leur combat. Je trouvais qu’elle était un parfait personnage de théâtre. »

Dans cette pièce, beaucoup de monologues sont adressés au public, et inspirés du livre original de Dorothy Lawrence. « J’ai tellement aimé son écriture. Je me suis également inspiré de son récit pour inventer certaines scènes. J’ai essayé d’être le plus fidèle possible à son style. »

Dans ce désir de réalisme, The Sport of the Engineer, principalement écrit en anglais, comporte quelques scènes en français, à l’image des aventures de Dorothy Lawrence en France.

Pour Gilles Messier, présenter cette pièce en 2018 est aussi une façon de souligner le 100eanniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918.

Neuf comédiens sont sur la scène de The Sport of the Engineer, présentée pour la première fois au Festival de théâtre Fringe.

Passionné de théâtre et artiste graphique, Gilles Messier est en réalité ingénieur mécanique. Il s’agit de sa deuxième pièce écrite et mise en scène. « J’ai toujours été fasciné par le théâtre de la guerre. J’espère que nous pourrons présenter à nouveau cette pièce en novembre prochain, pour souligner le 100eanniversaire de l’armistice. »

 

(1) Il reste quatre représentations de The Sport of the Engineerau Asper Centre for Theatre and Film, 400 rue Colony, dans le cadre du Festival de théâtre Fringe : le 25 juillet à 20 h 15, le 27 juillet à 22 h 30, le 28 juillet à 12 h et le 29 juillet à 13 h 30. Prix des billets : 10 $, 8 $ pour les moins de 18 ans et les vétérans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici