Louise Leatherdale, se tient aux côtés de l'oeuvre Dancing Bear, d'Elias Semigak, après avoir annoncé un d'on d'un million $, en son nom et celui de son défunt mari, Doug Leatherdale. Photo : le Musée des Beaux-Arts de Winnipeg.

Le Musée des Beaux-Arts a annoncé la nouvelle dans un communiqué de presse : Doug et Louise Leatherdale leur font don d’un million de dollars pour la construction de son Centre d’art inuit, dont l’ouverture est prévue pour 2020.

Ce don financera en majeure partie la construction de la Galerie Doug et Louise Leatherdale, un espace intime d’expositions du futur Centre d’art inuit, nommé en l’honneur des généreux donateurs.

La construction du Centre d’art inuit est un projet de 65 million $. « Le Musée des Beaux-Arts de Winnipeg n’en serait pas où il est aujourd’hui sans la générosité de gens comme Doug et Louise Leatherdale. Ce sont les champions du Centre, qui vont de l’avant, afin de créer une plateforme pour les Inuit qui utilisent leur voix et leur langage pour partager leurs histoires avec le monde. »

Né à Morden, au Manitoba, Doug Leatherdale (1936-2015) a fait ses études à l’Université de Winnipeg avant de déménager au Minnesota, où il a vécu le reste de sa vie avec son épouse, Louise Leatherdale. L’homme d’affaire a reçu en 2015 la médaille du Gouverneur général du Canada pour avoir établi des relations entre les États-Unis et le Canada dans les domaines de l’éducation, du commerce, de la philanthropie, des sports et des arts.

Rappelons qu’avec plus de 13 000 pièces, le Musée des Beaux-Arts de Winnipeg détient la plus grande collection publique d’art inuit contemporain au monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici