Le Don Giovanni de Mozart, mis en scène par Oriol Tomas. Gracieuseté : Oriol Tomas

Oriol Tomas, qui assure la mise en scène du Don Giovanni de l’Opéra du Manitoba, explique pourquoi le célèbre ouvrage de Mozart a conservé toute sa pérennité. (1)

par Daniel BAHUAUD

Oriol Tomas a monté des opéras partout dans le monde. À Washington, il a dirigé le Léonore de Gaveaux. À Montréal, le Porgy and Bess de Gershwin. En 2015, il a reçu le grand prix Claude Rostand pour sa mise en scène des Caprices de Marianne de Sauguet.

Le Montréalais d’origine espagnole dirige l’Opéra du Manitoba pour la première fois. Son choix : le Don Giovanni de Mozart.

« Lorsque l’abbé Molina a écrit le roman Don Juan au 17e siècle, il voulait dénoncer la conduite des nobles qui, parce qu’ils étaient nobles, s’autorisaient de commettre n’importe quel crime, n’importe quel péché. Le vol, le viol, tout ce qu’on veut.

« En 1787, Mozart a repris l’histoire pour composer son célèbre Don Giovanni. À son époque, il pouvait encore reprocher les mêmes sortes de ‘libertés’ que se donnaient bien des nobles. Avec un mélange du comique et du tragique, et une musique extraordinaire qui a fait de cet opéra un des plus divertissants et émouvants du répertoire.

« Avançons maintenant à notre époque. En 2018, qui se comporte comme Don Juan? Eh bien, si on suit l’actualité, on sait qu’il y a les vedettes hollywoodiennes, ou encore les rock stars. Dénoncées à juste titre par le mouvement MeToo.

« J’aurais pu mettre à jour Don Giovanni en transposant l’action à Los Angeles. Mais je voulais conserver son ambiance espagnole. Alors j’ai choisi un matador. Même de nos jours, les matadors ont une popularité extrême. Mon Don Juan est une superstar très séduisante. Il met à profit toute son élégance, toute sa précision du mouvement, toute sa subtilité raffinée… pour abuser les femmes! On imagine aisément la fin. Mais pour ce qui est de son exécution, de la manière dont le manipulateur se fait manipuler, je vous laisse en suspens! »

(1) Don Giovanni sera présenté le mardi 24 novembre et le vendredi 30 novembre à 19 h 30 à la Salle du Centenaire au 555, rue Main à Winnipeg. Billets : 204 944-8824, au site mbopera.ca ou au guichet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici