Radio-Canada et Les Productions Rivard ont tourné en 2016 La Grande Traversée pour permettre à de jeunes Canadiens de revivre dans des conditions d’époque le voyage à travers l’Atlantique de colons français du 18e siècle. Photo : Gracieuseté des Productions Rivard

Deux ans après l’entente de 500 millions conclue avec Ottawa pour du contenu canadien, Netflix s’engage à soutenir le perfectionnement professionnel en milieu minoritaire grâce à une alliance avec un groupe de producteurs et deux agences fédérales. Le montant de « l’importante contribution » du géant du streaming demeure secret.

Par Jean-Pierre DUBÉ (Francopresse)

L’Alliance des producteurs francophones du Canada (APFC) a dévoilé le 9 juin la fondation du Programme de perfectionnement professionnel en cinéma et télévision pour les créateurs des régions de l’Atlantique, de l’Ontario et de l’Ouest. Pour l’année courante, Téléfilm Canada investira 150 000 $ et le Fonds des médias pour le Canada 50 000 $.

Au cours de trois prochaines années, le programme permettra de développer « des projets qui seront prêts à passer à la production », précise Carol Ann Pilon, la directrice générale de l’APFC. Il vise les scénaristes, réalisateurs et producteurs de la francophonie canadienne.

« Cela veut dire, pour le volet 1 : écriture de scénario de long métrage, du synopsis à une version dialoguée; et pour le volet 2 : idéation, développement et recherche de financement pour des séries de tout genre. »

Selon l’APFC, l’objectif de l’initiative est le « développement d’œuvres originales représentatives de la diversité du pays et le transfert de connaissances à d’autres créateurs de ces régions. »

Une centaine de scénarios et de longs métrages

Plusieurs partenaires se joindront dès l’automne prochain au programme, ajoute Carol Ann Pilon. « Des discussions sont en cours pour convenir d’ententes avec des institutions de formation. »

L’APFC voit des débouchés pour les projets hors Québec sur les marchés nationaux et globaux. « D’ici 2022, plus d’une centaine de scénarios de longs métrages et de séries à potentiel international pourront être soumis à l’étape de production. »

La directrice générale de Téléfilm Canada, Christa Dickenson, se dit consciente des défis des communautés francophones. « C’est pourquoi je suis fière d’annoncer ce nouveau programme pour la mise en œuvre et la reconnaissance de leurs projets. Une initiative parfaite pour marquer le 50anniversaire des langues officielles! »

Marquer le 50e anniversaire des langues officielles

« Netflix est fier de s’associer à l’APFC, à Téléfilm Canada et au Fonds des médias du Canada afin de soutenir ce tout nouveau programme, souligne Stéphane Cardin, le directeur des Politiques publiques pour le Canada. Cet investissement dans la création francophone en milieu minoritaire concrétise un dixième partenariat pour Netflix au Canada ».

En 2017, l’entreprise s’était engagée à lancer une première société de production à l’extérieur des États-Unis et à investir au Canada dans le contenu en anglais et en français pour cinq ans. Le gouvernement de Justin Trudeau avait été vivement critiqué pour avoir refusé de taxer ses services.

Netflix est un leadeur mondial du divertissement en ligne, avec plus de 148 millions d’utilisateurs dans 190 pays adeptes de séries, documentaires et films dans une multitude de genres et de langues. Le diffuseur n’a pas répondu à une demande de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici