Janaína Nazzari Gomes, originaire du Brésil, termine sa thèse sur la diversité de la langue française. Elle est aussi chercheuse pour une étude sur l’immigration à l’Université de Saint-Boniface.

Janaína Nazzari Gomes est brésilienne et se sent aujourd’hui pleinement francophone. La langue fait partie de son identité. C’est aussi son sujet de thèse. Pour la doctorante, toutes les versions de la langue française et tous les accents du monde devraient être mis en valeur.
Par Mathilde ERRARD

Janaína Nazzari Gomes est assise sur les marches de l’entrée principale de l’Université de Saint-Boniface. La trentenaire y est actuellement chercheuse.

L’histoire entre cette femme et le français ne commence . . .

Pour consulter le contenu de cet article dans son intégralité, vous devez être abonné*.

Abonnez-vous ou si vous êtes déjà abonné connectez-vous