Chloe Chafe et Andrew Eastman, les créateurs de Synonym Art Consultation et du festival de murales Wall-to-wall lors du Rural Mural Tour, à Boissevain. Photo: Gracieuseté BNB Studios

Trente jours. Seize artistes. Quatorze murales. Neuf évènements. Sept ateliers. Deux expositions. Ces quelques chiffres résument le mois de septembre de Chloe Chafe, co-directrice du collectif Synonym Art Consultation, à l’origine du festival de murales Wall-to-wall. Au milieu de ce marathon artistique, elle explique la raison d’être de ce festival.
Par Morgane LEMÉE

Wall-to-wall. Si le nom de ce festival de murales ne vous dit rien, ce qui en résulte est pourtant bien présent dans votre vie quotidienne. Ne les . . .

Pour consulter le contenu de cet article dans son intégralité, vous devez être abonné*.

Abonnez-vous ou si vous êtes déjà abonné connectez-vous