Carole Freynet-Gagné, représentante de l'Ouest. Photo : archives La Liberté

Depuis la rentrée, le comité consultatif d’Unis TV compte quatre nouveaux membres : deux représentent l’Ontario, une l’Ouest et un l’Atlantique. Avec l’ajout de ces nouveaux membres, le comité consultatif a discuté de son rôle pour les prochaines années.

 

Par Charles-Antoine CÔTÉ (Francopresse)

 

Casey Edmunds représente les communautés de l’Ouest au comité depuis trois ans. Quatre nouveaux membres ajoutent selon lui une nouvelle énergie au comité formé de huit personnes, mais l’incitent aussi à mieux définir son rôle. Lors de la première rencontre tenue en octobre à Moncton, « on était vraiment axés sur le rôle du comité pour les cinq prochaines années, rapporte Casey Edmunds. Comment est-ce que l’on peut être plus outillés, est-ce que l’on devrait jouer un rôle d’ambassadeur tout en maintenant le rôle consultatif et représenter les différentes communautés? »

Plus concrètement pour le directeur général des Jeux de la Francophonie canadienne 2020, une meilleure représentation des communautés francophones consisterait à mieux cerner les enjeux qui touchent la francophonie et par extension la programmation.

Par exemple un sujet comme l’éducation est très important au sein des communautés. Justement, parmi le quatuor de nouveaux membres, deux d’entre eux pourront apporter leurs connaissances dans le domaine de l’éducation : Jean-François l’Heureux, ancien conseiller scolaire et président du Conseil scolaire Viamonde en Ontario, et Éric Larocque, auparavant directeur général de la Fédération des étudiants et étudiantes du Centre universitaire de Moncton.

Nouvelle représentante de l’Ouest, Carole Freynet-Gagné se dit quant à elle prête à mettre sa connaissance des communautés francophones ainsi que son réseau au profit d’Unis TV. « Je suis constamment en contact avec la francophonie de partout au Canada et dans les Amériques, alors l’idée c’est d’amener mon expérience et mes connaissances, mes liens et mes contacts à la table. »

 

Au-delà de la langue, des communautés

Carole Freynet-Gagné souhaitait faire partie du comité car Unis TV est, selon elle, synonyme d’unification des communautés francophones. « Je pense que l’on a besoin au Canada en ce moment d’un diffuseur qui rassemble toutes les populations francophones et qui crée un univers culturel commun. »

Pour Casey Edmunds, la programmation destinée aux communautés francophones et aussi l’occasion de présenter des facettes plus intimes de ces communautés, plutôt que de ramener toujours au-devant le combat pour la langue. « Une chaine comme Unis TV se place vraiment dans la sphère des médias pour dire que la francophonie, ce n’est pas seulement une question de combat et de défis. C’est des histoires “de gens normaux” (excusez-moi le terme), qui parlent le français et qui ne sont pas au Québec. »

Le rôle du comité facultatif est d’assurer d’un dialogue constant entre Unis TV et les différentes communautés francophones et acadiennes au Canada. Ce comité est issu des recommandations de mandat formulées en janvier 2013 par le CRTC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici