Des aurores boréales dans le ciel d’Iqaluit, capitale du Nunavut. Photo : gracieuseté Ivo Vigouroux et du journal Le Nunavoix

Les aurores boréales sont surtout observables dans les latitudes nordiques : elles se forment dans les zones aurorales proches des pôles magnétiques. Le Nunavut est donc un lieu tout indiqué pour en observer.

 

Par Hawa DIALLO (Le Nunavoix)

 

Composées d’un mélange de molécules et de particules se déplaçant en haute atmosphère rencontrant le vent solaire, les aurores boréales sont visibles de la mi-aout à la mi-avril dans l’obscurité de la nuit sous un ciel dégagé.

 

Un phénomène mythologique

Phénomène physique, mais aussi mythologique, les aurores font parties d’histoires et croyances chez les peuples arctiques. De multiples légendes existent à leur sujet.

Pour les Inuits de l’Alaska, les aurores boréales sont le reflet des âmes des saumons, phoques et cerfs. Chez les Vikings, ce sont plutôt de jeunes femmes qui dansaient dans le ciel.

 

Lire l’article dans son intégralité sur le site du journal Le Nunavoix

 

D’après une légende finlandaise, un renard produit des aurores boréales en balayant avec sa queue la neige des collines. C’est la raison pour laquelle aurore boréale se dit en finnois « feux du renard ».

Les Sami ou les autochtones de Laponie attribuent des pouvoirs aux aurores boréales. Selon leurs traditions, siffler sous une aurore boréale peut la faire bouger vers soi.

Comme quoi cette merveille de la nature a inspiré les peuples avant nous et continue de nous éblouir de sa beauté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici