Gisele Ferland est la nouvelle présidente de la branche locale de Lorette de la FMM. Elle souhaite redonner un second souffle à cette branche. Photo: Ophélie Doireau.

À Lorette, un trio de femmes métisses a décidé de redynamiser la branche locale de la Fédération des Métis du Manitoba (FMM). L’ambition : rejoindre toutes les générations. Une rencontre publique pour sceller la relance a eu lieu le 16 janvier.
Par Ophélie DOIREAU

Avant de commencer à prendre une initiative, le nouvel exécutif souhaitait réunir autant de membres métis que possible pour comprendre les besoins de leur communauté.

Une vingtaine de personnes, âgées entre la mi-trentaine et la soixantaine . . .

Pour consulter le contenu de cet article dans son intégralité, vous devez être abonné*.

Abonnez-vous ou si vous êtes déjà abonné connectez-vous