Sophie Bouffard est la rectrice de l’Université de Saint- Boniface. Photo: Archives La Liberté

Bien que l’Université de Saint-Boniface ait fermé ses portes aux étudiants, les activités pour la session d’hiver 2020 ne sont pas arrêtées pour autant.

Par Ophélie DOIREAU

La rectrice de l’Université de Saint-Boniface, Sophie Bouffard, a décidé de ne pas fermer l’établissement. « Beaucoup de moyens sont mis en place pour que les cours de la session d’hiver puissent continuer. Les professeurs ont prévu des cours à distance pour assurer la fin du semestre, afin que les étudiants puissent obtenir leur diplôme. »

Le campus universitaire a réduit les heures d’ouverture, ainsi que le personnel sur place. « Lundi 23 mars, il y avait 38 membres du personnel sur le site universitaire. Pour le moment tous les employés se sentent à l’aise avec cette décision et aucun n’a refusé de venir travailler. Habituellement, nous sommes plus de 200 pour 1 400 étudiants.

« Nous avons installé de manière progressive le télétravail pour limiter les déplacements au sein du campus. Nous voulions nous assurer de la sécurité des employés et des étudiants. Il fallait tâcher de trouver la meilleure solution pour tous.

« Nous avons essayé de réduire l’équipe aux services essentiels, comme les personnes qui font le tour de l’établissement pour vérifier la sécurité du bâtiment, mais aussi les personnes qui veillent à la propreté dans les laboratoires et les salles.

« Il n’était pas vraiment envisageable de mettre en place du télétravail pour ces personnes.

« Pour contrôler les flux de personnes, nous avons réduit l’accès au bâtiment. De plus le périmètre du campus a été limité, certaines parties de l’université ne sont plus accessibles, comme les gymnases, les amphithéâtres. « Les étudiants sont invités à tout faire en ligne. Ceux qui souhaitent accéder à l’université doivent présenter une pièce d’identité justifiant leur scolarité.

« Cependant, la bibliothèque est toujours disponible pour que les étudiants puissent faire leurs travaux. Un protocole a été mis en place pour désinfecter chaque passage.

«Évidemment, les mesures sanitaires ont été adoptées pour éviter la propagation du virus. Nous respectons la distanciation sociale. Du gel hydroalcoolique et des lingettes désinfectantes sont à la disposition du personnel. Nous suivons les recommandations de la Province et du Fédéral.

« Pour fermer complètement l’université, moi ou le ministre de l’Éducation devrait prendre la décision. »

Comme beaucoup d’institutions, l’Université de Saint- Boniface ajuste au besoin ses décisions de jour en jour. « Nous avons une équipe d’urgence qui se rencontre chaque jour, parce que chaque jour une nouvelle situation arrive. Quotidiennement de nouvelles recommandations arrivent de la Province. »

Beydi Traoré, le directeur général de l’association étudiante de l’USB, reste dubitatif face à la mise en place des cours à distance. « Nous n’avons pas eu de nouvelles des cours en ligne. Il y a, cependant, du matériel pédagogique déjà envoyé.

« Il n’y aura pas de cérémonie de remise de diplômes pour éviter tout risque. Mais au moins les étudiants de cette session pourront avoir leurs diplômes, peut-être avec du retard. »

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici