Par Joël TÉTRAULT

Être en relation, c’est un défi monumental. La vie d’une relation est souvent parsemée de hauts et de bas, en plus d’être sans cesse en évolution.

Pour fleurir, cet engagement exige efforts, énergie et sens du compromis. La relation est en danger si l’un des deux participants n’est pas dédié à son succès.

Pour les Premières Nations, la négociation de Traités a valeur de relation, fondée sur le respect et la réciprocité.

Lorsqu’on scelle un Traité, c’est solennel : on devient . . .

Pour consulter le contenu de cet article dans son intégralité, vous devez être abonné*.

Abonnez-vous ou si vous êtes déjà abonné connectez-vous