Le Centre culturel franco-manitobain cherche à relever le double défi d’adapter sa programmation tout en subissant des pertes financières. L’institution s’est associée à Cinémental pour instaurer un cycle mensuel de tables rondes inspirées de films traitant de préoccupations sociales.
par Laëtitia KERMARREC

La directrice générale du CCFM, Ginette Lavack, explique les origines du projet. « On a été approché à la fin de l’année 2020 par le distributeur Maison 4:3, qui nous a demandé si on serait intéress . . .

Pour consulter le contenu de cet article dans son intégralité, vous devez être abonné*.

Abonnez-vous ou si vous êtes déjà abonné connectez-vous