Par Michel LAGACÉ

Dans la foulée de l’assaut du Capitole incité par le président des États-Unis, Donald Trump, les chefs du Pentagone ont publié une lettre dans laquelle ils ont jugé nécessaire de rappeler à leurs troupes que la liberté d’expression et de rassemblement n’autorise personne à recourir à la violence ou à l’insurrection. Et ils ont aussi rappelé que chaque soldat doit défendre la Constitution des États-Unis. En soi, un rappel surprenant puisque tout soldat américain a déjà forcément prêt . . .

Pour consulter le contenu de cet article dans son intégralité, vous devez être abonné*.

Abonnez-vous ou si vous êtes déjà abonné connectez-vous