Par Michel LAGACÉ

Les deux premiers gouverneurs généraux d’origine canadienne, Vincent Massey et Georges Vanier, ont été d’excellents exemples d’hommes qui ont représenté le Canada honorablement, imbus du sens du devoir et du rôle symbolique qu’ils avaient été appelés à exercer.

Si le rôle de gouverneur général du Canada se limitait à couper des rubans et à distribuer des médailles, le pseudo-drame entourant la démission de Julie Payette ne serait qu’une distraction banale. Son passage à Rideau Hall nous . . .

Pour consulter le contenu de cet article dans son intégralité, vous devez être abonné*.

Abonnez-vous ou si vous êtes déjà abonné connectez-vous