photo : Marta Guerrero
Jourmae Abengoza

 

Une élève de 12e année en immersion à l’école secondaire Sisler High, Jourmae Abengoza, est l’une des lauréates de la 16e édition du Concours national de rédaction en français, organisé début mars par Français pour l’avenir.

 

Par Laëtita KERMARREC

Chaque année, l’organisation canadienne à but non lucratif Français pour l’avenir organise un Concours national de rédaction en français. Sur les centaines de participants entre la 10e et la 12e année, 96 ont été jugés gagnants et ont remporté entre 1 000 $ et 20 000 $ de bourse dans une institution partenaire. (1)

Parmi eux, trois Manitobains avec le français comme langue maternelle et trois avec le français comme langue seconde. (2)

Jourmae Abengoza est l’une des lauréats. « Je suis arrivée des Philippines à l’âge de six ans en 2009, et j’ai grandi à Winnipeg. Nous sommes tous anglophones dans ma famille. Cependant, moi et ma petite soeur qui est en 9e année, Jamie (Abengoza), nous allons à l’école d’immersion. Pour ma part, je suis tombée amoureuse du français en utilisant cette langue tous les jours. Et cette passion ne s’arrête pas à l’école, elle se poursuit en dehors avec mes amis.

« Elle s’est surtout développée à partir de la 3e année, où j’ai commencé à participer tous les ans au Concours d’art oratoire en français de Canadian Parents for French.

« Ce concours m’a permis de me sentir de plus en plus à l’aise en français, et m’a donné plus de confiance pour participer au grand concours national. »

Pour la 16e édition, la participation au concours demandait un essai de 750 mots sur le thème : En quoi les fausses nouvelles ont-elles modifié ton rapport avec les informations médiatiques?

« Pour ma rédaction intitulée Mes anciennes amies, les fausses nouvelles? j’ai utilisé la métaphore de l’amitié pour discuter de ma relation avec les médias. Quand nous sommes jeunes, nous avons tendance à croire tout ce que les médias nous disent, tout comme nous croyons nos amies.

| Rapport avec les médias

« Mais, en grandissant, on se rend compte que l’on doit faire attention à ce qui nous est raconté, car certaines informations sont en fait de fausses nouvelles.

« Ces informations mensongères peuvent ensuite être partagées à tort, sur les réseaux sociaux par exemple, et prendre de l’ampleur comme un feu de forêt. »

Quand la passionnée de langue française a appris qu’elle était l’une des gagnantes du concours, elle était surtout surprise. « Honnêtement, je savais que c’était bien écrit, mais je ne savais pas que c’était au point de gagner! Ça me motive à travailler encore plus, et à participer à d’autres concours. Ça me conforte aussi dans ma capacité de rédaction et mon choix d’études. »

Jourmae Abengoza a reçu une bourse d’études de 3 000 $ pour aller à l’Université de Saint-Boniface. « Je prévois obtenir un baccalauréat en études françaises avec une spécialisation en littérature française. J’aime-rais ensuite poursuivre des études de droit à l’Université d’Ottawa. »

La lauréate à l’évidente maturité tient par ailleurs à associer à sa réussite ses parents, Jimlet et Moises Abengoza, et sa petite soeur pour leur soutien. Ainsi que ses professeurs Jessica Threadkell et Jason Cegayle pour leur aide.

« Si j’ai un conseil à donner aux autres étudiants, c’est que ça vaut la peine de participer à ces concours pour pratiquer son français. Même si on ne gagne pas, on fait toujours des progrès dans la langue. Gagner est un bonus. »

—————————————————————————————

(1) Les institutions partenaires sont l’Université d’Ottawa, l’Université York, l’Université Sainte-Anne, l’Université de Montréal, l’Université de Moncton, l’Université de Saint-Boniface, l’Université de Colombie-Britannique, l’Université de l’Alberta, l’Université Simon Fraser, l’Université Laurentienne, le Collège Boréal, l’Université de Lethbridge, l’Université de Regina et le Collège de l’Île-du-Prince-Édouard.

(2) Dans la catégorie Français langue maternelle, les lauréats au Manitoba sont Abigail Sabourin de Saint-Jean-Baptiste, Julianne Parent de Saint-Joseph et Alvine Adou de Saint-Pierre-Jolys. Dans la catégorie Français langue seconde ont aussi gagné Zoe Moski et Samantha Rigg de Winnipeg.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici