Photo : Marta Guerrero

Don Meilleur est le porte-parole du comité qui s’est mis en place à Saint-Adolphe à l’occasion du concours Kraft Hockeyville.

 

La 15e édition du concours national Kraft Hockeyville en partenariat avec Sportsnet fait vivre une première à Saint-Adolphe : participer au Top 4 des finalistes. La fièvre de l’espoir s’est emparée de la communauté.

 

Par Laëtitia KERMARREC

 

Un comité d’une dizaine de personnes s’est formé. Son porte-parole est Don Meilleur. « La machine à faire de la glace de notre aréna est tombée en panne fin janvier. Une des dames de notre communauté, Lorrie Stade, a décidé de participer au concours Kraft Hockeyville. Depuis, tout le village s’est mobilisé. » (1)

Don Meilleur a longtemps été le président de l’équipe de hockey mineur du village avant d’arrêter voilà cinq ans. Il a donc tout naturellement été désigné porte-parole du comité du concours.

« Il y avait plus de 1 000 participants partout au Canada cette année. Saint-Adolphe est le seul village du Manitoba à participer. D’ailleurs, depuis que le concours existe, Saint-Adolphe est la participation manitobaine qui a été le plus loin dans le concours jusqu’à maintenant. Ça serait très beau si on gagnait! »

Le secret de Saint-Adolphe pour avoir été sélectionné dans le Top 4, c’est l’implication de sa communauté, qui compte quelque 3 500 personnes. « L’évaluation des applications repose à 80 % sur les rally points et à 20 % sur le jury du concours. On reçoit ces rally points si les gens postent des photos et partagent leurs histoires. Ce qui a été fait sur les réseaux sociaux comme Twitter, Tik Tok, Facebook. Notre esprit communautaire nous a ainsi permis de collecter autour de 1 300 points. On a même reçu des histoires de l’aréna à ses débuts, que les jeunes ne connaissaient pas. »

| L’esprit communautaire

En effet, avant 1988, l’aréna de Saint-Adolphe était simplement une coquille au-dessus d’une patinoire de hockey, avec une cabane extérieure pour se réchauffer. Cependant, en l’espace de quelques années, une équipe de bénévoles dévoués a su rallier la communauté pour bâtir un meilleur aréna.

« Des personnes ont contribué des centaines et des centaines d’heures pour bâtir l’aréna. Plusieurs familles avaient même emprunté des 1 000 $ à la Caisse populaire, ce qui représentait une somme énorme à l’époque. C’est un bel élan communautaire qui nous a permis d’avoir cet aréna. »

Maintenant que Saint-Adolphe est dans le Top 4 avec les communautés de Bobcaygeon en Ontario, la Première Nation d’Elsipogtog au Nouveau-Brunswick et Lumsden en Saskatchewan, la communauté ne relâche pas ses efforts jusqu’aux votes finaux les 9 et 10 avril.

« Pour gagner, on a besoin d’obtenir des votes de partout au Canada. Alors on continue à faire la promotion de notre aréna à travers les réseaux sociaux et les médias. Dans les sports, il y a toujours un peu de rivalité avec les autres équipes, mais là, le soutien manitobain est extraordinaire. »

Parmi les actions entreprises pour rassembler des votes, Don Meilleur mentionne la contribution du joueur de hockey Teemu Selänne. « Il était une grande vedette à Winnipeg entre 1993 et 1995. Il a fait un message vidéo sur Twitter pour inciter les personnes à voter pour notre équipe. Il y a aussi une Coupe Stanley de 12 pieds de haut qu’on a dressée dans le village et on encourage les gens à venir prendre des photos devant. »

| La force du bénévolat

« De même, la communauté est encouragée à décorer ses maisons, afficher des pancartes et porter des chandails avec le nom de l’équipe. Les deux restaurants, celui de l’hôtel et le Saint-Adolphe Drive-In, proposent des options Kraft dans leur menu, et les entreprises du village proposent des give-aways. La soirée du 8 avril, une parade avec les gens de la communauté sera organisée autour de l’aréna. »

Pour voter, il faut être Canadien et avoir 13 ans ou plus, précise Don Meilleur. « Il n’y a pas de limite au nombre de votes par personne. Donc si les gens veulent voter plusieurs fois dans la journée, c’est possible. Le grand gagnant du concours remportera 250 000 $ et aura l’occasion d’accueillir un match de la Ligue national de hockey au mois de septembre. Les trois autres finalistes recevront 25 000 $.

« Dans le village, on est juste quelques milliers de personnes. Si on gagne, ça sera incroyable. Ça sera une fierté pour Saint-Adolphe et pour le Manitoba aussi. Ça démontrerait qu’on est capable de faire de grandes choses avec du bénévolat, même dans un petit village.

« L’argent nous servirait à réparer la machine à faire de la glace et un de nos murs que la moisissure a attaqué. Nous avons aussi besoin d’un vestiaire pour les joueuses de hockey, parce qu’on a seulement quatre vestiaires et qu’avec le montant de joueuses, ça devient difficile à gérer. Surtout pour notre programme Timbits pour les cinq à six ans, où la moitié des joueurs sont des filles.

« Si nous perdons, ça aura tout de même été un bon exercice pour démontrer le bel esprit de la communauté de Saint-Adolphe. Surtout en période de confinement, où on ne peut pas se retrouver dans l’aréna comme à notre habitude. Ce concours nous aura de toute façon donné une belle occasion de continuer à partager malgré tout. »

—————————————————————————–

(1) L’aréna de Saint-Adolphe s’appelle le St. Adolphe Community Club & Arena.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici