Raymond Maynard est le maire du village de Saint-Pierre-Jolys. Photo : Archives La Liberté

Maxime Bernier, chef du Parti populaire du Canada, a fait savoir par l’entremise d’une publication Facebook qu’il effectuera cette fin de semaine une tournée dans des villages du Manitoba. Tournée qui n’est pas favorablement accueillie, comme en témoigne le maire du village de Saint-Pierre-Jolys, Raymond Maynard.

 

Par Ophélie DOIREAU

 

Cette annonce a été une totale surprise pour Raymond Maynard. « Il n’y a eu aucune consultation avec la Municipalité pour autoriser ce rassemblement. Je l’ai appris par une publication Facebook, et les gens ont commencé à m’écrire pour m’en parler. C’est la première fois que j’en entendais parler!

« Je respecte la liberté d’expression. Mais le conseil municipal ne soutient pas les groupes qui se rassemblent et qui enfreignent les mesures sanitaires contre la COVID-19. Ce genre d’activité risque de diffuser davantage le virus. Et nous ne voulons pas que ça arrive. 

« Il faut suivre les ordonnances sanitaires en vigueur. Et comme on le sait, aujourd’hui, vendredi 11 juin, les rassemblements extérieurs sont interdits. »

La Province a d’ailleurs tenu à rappeler les dispositions sanitaires le 11 juin par voie de communiqué de presse. 

« Les responsables de l’application de la loi sont au courant des rassemblements prévus dans les communautés du Manitoba. Ces rassemblements enfreignent les ordonnances de santé publique actuelles. 

« On rappelle aux Manitobains que s’ils choisissent d’assister à ces rassemblements, ils doivent savoir qu’ils seront surveillés et que des agents seront présents pour effectuer une surveillance et recueillir des vidéos et d’autres preuves qui serviront à porter des accusations. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici