Mylène Simard était surprise et heureuse à l’annonce de la nomination de Comment devenir adulte aux 36e Prix Gémeaux.

Photo : Rémi Chevalier

La réalisatrice originaire de Saint-Boniface, Mylène Simard, est finaliste pour les 36e Prix Gémeaux aux côtés du producteur et co-réalisateur Jérémie Wookey, pour leur série francophone Comment devenir adulte. (1)

 

Par Laëtitia KERMARREC 

 

Nominée dans la catégorie Meilleure réalisation documentaire : biographie ou portrait, arts et culture, nature, sciences et environnement pour l’épisode 1 – Changer les choses (2), Mylène Simard était la réalisatrice des saisons deux, trois et quatre de Comment devenir adulte, en collaboration avec le duo frère et soeur de cinéastes producteurs franco-métis Jérémie et Janelle Wookey.

Pour Mylène Simard, les Prix Gémeaux sont est une belle récompense télévisuelle. « Être nominée est d’autant plus valorisant que nous représentons un contenu français hors Québec et que ce prix est reconnu à l’échelle du pays. Ce n’est pas toujours évident de se démarquer face à eux!

« Et en ce qui me concerne, c’est évidemment bon pour ma carrière car ça pourrait bien m’ouvrir des portes. De plus, je me suis découvert une passion pour les documentaires à travers cette série, alors que je travaillais plus en fiction avant ça. »

Les résultats finaux pour ce prix seront annoncés lors d’un gala à Montréal le 17 septembre 2021, et diffusés sur la page Facebook des Prix Gémeaux à 20 h. Si les conditions le permettent, l’équipe de la série compte se déplacer pour y assister.

Mylène Simard ne s’attendait pas du tout à cette nomination. « Je n’avais aucune idée que ça s’en venait, d’autant que la diffusion de la dernière saison de la série était en septembre 2020. C’est la maison de production Wookey Films qui m’a appelée quelques minutes avant la nomination alors que j’étais en pyjama! (rires)

« Quand on a su les résultats, on a célébré par Skype avec toute l’équipe. Moi, les Wookey et notre showrunner de la série, Denise Darling, qui a assuré de multiples rôles comme du montage, de l’écriture et de la coordination. Nous étions très heureux, surtout que la moitié a été tournée en temps de COVID-19. On ressent plus de mérite avec tous les défis qu’on a traversés. »

| CollègeLouis-Riel

Elle précise le contexte de la série : « Comment devenir adulte a commencé au Manitoba il y a quatre ans. C’est Jérémie et Janelle Wookey qui en ont eu l’idée. La deuxième saison a été tournée au Collège Louis-Riel à Saint-Boniface, là où nous nous sommes rencontrés avec les Wookey. Puis les saisons trois et quatre ont été tournées à Toronto pour changer un peu d’environnement et avoir un cadre plus urbain. »

Pour l’occasion, Mylène Simard a déménagé à Toronto, et Jérémie Wookey assurait la production et co-réalisation depuis le Manitoba. « Chaque année, on choisit quatre adolescents à suivre pendant l’année scolaire. Et je dois dire qu’en 2020, j’ai vraiment aimé notre groupe.

« L’équipe était fière de la diversité de nos jeunes Wiam, Joshua, Julia et Félix, ainsi que des thèmes explorés en dehors de la pandémie. Par exemple, Joshua est un jeune homme pas mal populaire, qui prend beaucoup d’espace. Mais on découvre qu’en réalité, son père est parti alors qu’il était tout jeune, chose qui l’affecte beaucoup. Et qu’il souffre d’un bégaiement contre lequel il se bat tous les jours. »

| Rebondissement et ajustements

« On représente aussi toujours la communauté LGBTQ2S+ mais, dans la saison quatre, on a pu creuser le sujet encore un peu plus avec Julia. Il y a aussi Félix : sa famille est immigrante et on comprend comment le déracinement a affecté la santé mentale de son père et, par conséquent, du reste de la famille.

« Et cette saison montre aussi bien sûr l’expérience adolescente en temps de pandémie, avec l’interruption de l’école au milieu de l’année, à laquelle on ne s’attendait pas. Ça a donné quelque chose d’intéressant, un peu comme dans les films d’Hollywood. »

Du rebondissement qui a cependant demandé beaucoup d’ajustements à l’équipe, précise Mylène Simard. « Avec les restrictions sanitaires, il a fallu que nous apprenions aux jeunes comment tourner avec des iPhones et des iPads par exemple. La saison quatre a aussi été réduite à dix épisodes, alors qu’habituellement les saisons en comptent 13. »

Les quatre premières saisons de Comment devenir adulte sont disponibles sur uni.ca. La cinquième saison a été tournée au Manitoba. Elle est actuellement en post-production, toutefois la torontoise n’en est pas la réalisatrice.

………………………………………….……………………………….……………………………….

(1) Les Prix Gémeaux sont des récompenses télévisuelles décernées par l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision depuis 1987. Ils distinguent l’excellence de la télévision francophone au Canada.

(2) Les autres réalisateurs en lice pour le prix sont Sébastien Trahan pour Le dernier vol de Raymond Boulanger, Marie Carpentier pour Manger, Mathieu Fontaine pour Skate le monde et Patricia Beaulieu, Marie-Philippe Gilbert, Christian Lalumière et Myriam Leblond pour Star académie – Le camp de sélection.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici