De gauche à droite : Erin Riediger, Helia Saadat et Jenn Yablonowski travaillent toutes les trois sur le projet ReTree Winnipeg. Photo : André Boisjoli

Dans le cadre du projet Cool Gardens, l’entreprise 5468796 Architecture a développé l’initiative, ReTree Winnipeg. L’objectif est simple : replanter davantage d’arbres dans la ville de Winnipeg et sensibiliser les citoyens à leur importance.

 

Par Ophélie DOIREAU

 

Erin Riediger, l’une des architectes de ce projet, se veut très claire. « Le projet initial est venu de Cool Gardens qui nous ont engagés pour faire une installation dans Winnipeg. Le but de ReTree est de sensibiliser les citoyens sur la détérioration de la canopée des arbres à Winnipeg, et sur combien ils influencent notre bien-être et notre santé.

« Et pour réaliser ce travail, on a décidé de faire une installation d’art publique pour l’engager. La manière dont fonctionne le projet est la suivante : partout dans la ville, il y a des triangles jaunes et verts fluo ce qui signifie que ces endroits deviennent des lieux de cueillette pour des arbres que les gens peuvent replanter chez eux. N’importe qui peut venir pour récupérer un arbre, sans commande préalable. Avec cette action collective, la canopée d’arbres va pouvoir se régénérer. »

Si l’initiative tient tant aux architectes, c’est qu’ils savent à quel point les arbres ont une place importante dans les villes, comme le souligne Erin Riediger.

« Les arbres ont un grand rôle à jouer dans la santé des résidents. Par exemple, les arbres sont des purificateurs d’air, ils produisent de l’oxygène, et jouent un rôle dans l’évacuation du carbone dans l’air.

« Ils peuvent aussi réguler la température d’une ville. Les endroits où il y a des arbres sont plus frais que sans arbre. Lors des canicules de juillet, on a pu observer le phénomène dans Winnipeg. (1) »

| Un rôle important

« Ils interceptent l’eau avant qu’elle ne s’écoule et sature les systèmes. Ils donnent aussi un habitat aux animaux. Certaines études ont montré que les arbres avaient un impact sur la santé mentale des citoyens de certains quartiers. »

À cet argumentaire, Jenn Yablonowski ajoute la nécessité d’impliquer les Manitobains.

« Notre but aussi dans ce projet est de redonner à la communauté manitobaine. Les arbres vont pouvoir autant bénéficier à tous les résidents d’un quartier qu’à la ville entière. »

Certains quartiers avaient déjà retenu l’attention des architectes. « Le centre-ville de Winnipeg a vraiment besoin d’avoir plus d’arbres dans le quartier. C’est un des quartiers qui a été construit en premier et donc les biens faits des arbres n’étaient pas encore considérés.

« Il y a aussi les intempéries qui font que le centre-ville perd des arbres, et des maladies évidemment. (2) On estime à 15 arbres par jour qui meurent et qui ne sont pas automatiquement remplacés.

« Seulement 20 % des arbres perdus par année sont remplacés à Winnipeg. Donc toutes ces raisons expliquent la détérioration de la canopée.

« Parce que les gens n’ont pas l’argent, ou le temps de remplacer leur arbre, on a décidé de leur faciliter les choses en offrant des places où les gens peuvent juste venir chercher des jeunes arbres. »

Les initiatrices de ce projet espèrent sensibiliser la Ville de Winnipeg à l’importance d’entretenir sa végétation.

« Avant de remplacer un arbre, la Ville de Winnipeg a un protocole à suivre pour savoir si l’arbre est sain afin d’éviter des contaminations. Alors ça peut prendre du temps avant de voir des arbres remplacés ou tout simplement plantés.

« Pour être juste avec eux, leur budget est trop petit pour remplacer tous les arbres. On a un budget infrastructure pour les routes, mais on ne considère pas les arbres comme des infrastructures. Mais ça prend de l’éducation pour comprendre pourquoi ces arbres sont si importants et comment on peut financer des programmes comme le nôtre.

« Surtout que l’on sait que la Ville comprend l’importance des arbres, puisque le maire Brian Bowman a lancé le défi : One million trees challenge. (3)

« On sait qu’actuellement à Winnipeg il y a 3 075 millions d’arbres, dont 60 % sont des jeunes arbres et seulement 15 % sont matures. Les autres sont des arbres dits vieux. Ce qui fait environ trois arbres et demi par personne. Toronto est la ville la plus verte avec environ quatre arbres par personne.

« En ce moment, nous avons 150 kits de prêts pour donner aux personnes, plus les gens auront de l’intérêt plus on pourra aller de l’avant. »

 

————————————————————————————————

(1)       Voir l’article La faune et la flore pas épargnés dans l’édition de La Liberté du 28 juillet au 3 août.

(2)       La maladie hollandaise de l’orme est causée par un champignon.

(3)       https://www.treeswinnipeg.org/million-tree-challenge/how-to-participate

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici