Comme attendu, le nombre de votes par anticipation au pays a été plus important, 5,78 millions de Canadiens et Canadiennes ont exercé leur droit par anticipation. Au Manitoba, 184 611 votes par anticipation ont été enregistrés cette année contre 117 708 en 2019. Il faudra patienter pour connaître les résultats finaux de ces élections.

par:Ophélie DOIREAU

Marie-France Kenny, conseillère régionale en relations médias pour Élections Canada, se dit satisfaite des chiffres. « Élections Canada avait prévu environ cinq millions de vote par anticipation et c’est ce qu’on a pu voir. On estime à 5,78 millions de Canadiens et Canadiennes qui ont voté par anticipation en date du 14 septembre.

« Il faudra encore faire preuve de patience pour avoir les résultats puisqu’il y a un ordre précis à suivre pour comptabiliser les votes. On compte d’abord les votes des scrutins de vote, ensuite les votes par anticipation puis le lendemain voire le surlendemain on compte les votes par la poste.

« Ce procédé existe pour éviter que les gens ne votent deux fois. Parce que les gens qui votent par la poste sur leur enveloppe, il y a un numéro qui permet de voir si la personne a déjà voté ou non.

« Si vous avez voté deux fois, vous pouvez vous retrouver sur une liste que le Commissaire aux élections fédérales consultera. Et peut prendre, si nécessaire, des sanctions.

« Le nombre croissant de personnes qui a voté par la poste et par anticipation explique le fait qu’on connaîtra plus tard le résultat officiel des élections. Dans les circonscriptions où le résultat pourrait être serré, il faudra être patient. »

Certains électeurs ont pu s’apercevoir qu’au moment du vote par anticipation, une signature sur l’enveloppe était demandée. Cependant, Marie-France Kenny assure que l’anonymat est respecté. « La signature est là pour confirmer que c’est bel et bien la personne qui vote. Mais le vote a été glissé dans une autre enveloppe. C’est cette enveloppe sans signature qui est gardée et comptabilisée pour l’élection.

« Il est aussi possible que des gens qui aient choisi de voter par anticipation aient reçu des bulletins où ils devaient inscrire le nom du candidat. C’est en raison du fait que certains candidats n’étaient pas encore confirmés donc il n’y avait pas de liste complète à fournir.

« Élections Canada se veut inclusive. Pour les personnes qui ne savent pas écrire ou lire, il est possible pour elles de faire appel à une personne assermentée qui s’engage à inscrire le nom du candidat pour la personne. »

Si cette élection générale était placée sous le signe de la pandémie, Marie-France Kenny souligne quelques problèmes. « Partout au pays, on a vu un certain manque de patience de la part des personnes dans les files d’attente pour aller voter par anticipation. On souhaitait assurer la sécurité des personnes alors il fallait désinfecter tout ce qui était touché, il n’y avait qu’une personne derrière le bureau de vote.

« Malheureusement, il y a aussi des problèmes avec des personnes qui refusaient de porter le masque dans les bureaux de vote. La politique d’Élections Canada était très claire à ce sujet.

« Ces situations restent minoritaires, et heureusement. Dans l’ensemble tout s’est bien déroulé. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici