Dan Vandal est de nouveau député fédéral pour la circonscription Saint- Boniface/Saint-Vital. Photo : Marta Guerrero

Dan Vandal est de nouveau élu dans la circonscription de Saint-Boniface/ Saint-Vital. Une nouvelle occasion pour l’intéressé d’amener la voix des francophones sur la scène fédérale en continuant de travailler pour sa circonscription.

 

Par Ophélie DOIREAU

 

Je me sens très heureux d’être de nouveau élu. » Ce sont les premiers mots que Dan Vandal énonce après l’annonce de sa réélection.

Dan Vandal souligne le temps particulier de cette élection. « On vit des temps très difficiles, on a travaillé très fort pendant cinq semaines avec une équipe de bénévoles très dévoués.

« Je salue le travail des autres partis également. Cette élection est la reconnaissance de la confiance des Winnipégois à mon égard. C’est toujours stressant d’être jugé par les gens de notre quartier. »

Le Parti libéral formera de nouveau un gouvernement minoritaire à la fin de cette élection. « C’était important que les Canadiens aient leur mot à dire dans les priorités que le gouvernement va prendre à l’avenir.

« On a une vision complètement différente des Conservateurs. On veut arrêter cette pandémie de COVID-19. Les systèmes ne vont pas retourner à la normale même après la pandémie.

« Comme gouvernement c’est important de mettre tous nos efforts pour rétablir des systèmes forts post-pandémiques autant en éducation, qu’en santé.

« Malgré un gouvernement minoritaire, le leadership de Justin Trudeau n’est pas remis en question. J’ai confiance en lui. Je suis entré en politique fédérale parce que Justin Trudeau est un bon chef de parti. Je l’appuie à 100 %. »

Comme représentant de francophones en situation minoritaire, Dan Vandal est conscient de l’importance du projet de loi de modernisation de la Loi sur les langues officielles.

« J’ai eu un message très clair de la part des francophones. Je travaille donc de proche avec la ministre Mélanie Joly et avec les communautés francophones en situation minoritaire.

« C’est une loi qui est déjà sur la table et que l’on va remettre à la table aux prochains travaux parlementaires.

« J’espère recevoir un nouveau cabinet ministériel avec le gouvernement. Mais je suis prêt à appuyer les Libéraux de n’importe quelle manière que je peux. »

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici